Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Nicolas Sarkozy rappelé à l’ordre par la Haute autorité en charge de la primaire

C’est un sérieux revers que vient d’essuyer Nicolas Sarkozy. Alors que le président du parti les Républicains a fait voter, en l’absence de ses principaux concurrents, une modification des conditions de vote des français de l’étranger, il vient d’être rappelé à l’ordre par la Haute Autorité en charge de la primaire.

Voilà une nouvelle qui va faire plaisir à Frédéric Lefebvre. Le député les Républicains en charge des français d’Amérique du Nord a fustigé la décision de son parti de recourir, pour les français de l’étranger,  au vote papier plutôt qu’au traditionnel vote électronique lors de la prochaine primaire de la droite et du centre. Mercredi 4 mai au soir, la Haute autorité chargée de l’organisation de la primaire a rappelé à l’ordre Nicolas Sarkozy, à l’initiative de ce changement soudain. L’ancien président avait justifié cette modification par une volonté d’égalité entre tous les citoyens. ‘’Je ne vois pas au nom de quoi un mec de la Somme devrait faire 40 kilomètres pour aller voter, alors qu’un golden boy de New York n’aurait qu’à appuyer sur un bouton’’, aurait-il lâché selon des propos rapportés par l’Opinion.

Retour à la case départ pour Nicolas Sarkozy

Mais l’organisation des primaires n’est pas laissée au bon vouloir des partis, qu’ils soient de gauche ou de droite, comme l’a brutalement réalisé Nicolas Sarkozy ce mercredi. Alertée par des membres mécontents du parti les Républicains, la Haute autorité a fait savoir dans un communiqué qu’un ‘’vote papier est ingérable alors que le vote électronique comporte davantage de sécurité’’.  1,2 millions de français vivant à l’étranger sont concernés, dispersés sur de très larges territoires, ce qui rend d’autant plus difficile la mise en place de bureaux de vote physiques. La haute autorité conclu en ‘’recommandant’’ au parti de réunir à nouveau son bureau politique pour inverser cette décision au plus vite. D’autant que, comme le rappelle l’institution indépendante ‘’cela fait 5 mois qu’[elle] travaille sur la base du vote électronique pour les français hors de France’’. Cette fois-ci, il y a fort à parier que Bruno le Maire, Alain Juppé ou encore François Fillon, absents lors du dernier vote, n’en perdent pas une miette.  

Bruno Le Maire - Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy rappelé à l'ordre / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News