Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Nicolas Sarkozy : son comité de campagne est composé des responsables du parti Les Républicains

Nicolas Sarkozy a réuni ce lundi 29 août pour la première fois son comité politique comme le rapporte L’Opinion. Parmi les soutiens du candidat à la primaire de la droite et du centre se retrouvent Laurent Wauquiez, Eric Woerth, Luc Chatel et Frédéric Péchenard… qui ne sont autres que les quatre principaux responsables du parti Les Républicains.

A contre-emploi ?  Avant même l’officialisation de sa candidature à la primaire de la droite et du centre en vue de l’élection présidentielle, Nicolas Sarkozy avait reçu l’appui d’un certain nombre d’élus Les Républicains. Sans surprise, le chef de l’Etat s’est entouré de ses plus fidèles soutiens pour constituer son comité politique qui s’est réuni pour la première fois ce lundi 29 août comme le rapporte L’Opinion. Aux côtés de Nicolas Sarkozy, Gérald Darmanin, le coordinateur de la campagne, les porte-parole Catherine Vautrin et Eric Ciotti, le président du comité de soutien Christian Jacob ainsi que François Baroin, Brice Hortefeux, Rachida Dati ou encore Christian Estrosi.

Egalement attablés au QG de campagne de l’ex-président de la République, Laurent Wauquiez, Eric Woerth, Luc Chatel et Frédéric Péchenard. Les quatre hommes, soutiens affichés de Nicolas Sarkozy, sont respectivement président par intérim des Républicains, secrétaire général du parti, président du conseil national et directeur général des LR.  Leur présence au sein du comité politique du candidat Sarkozy risque de faire grincer les dents chez les concurrents de l’ancien chef de l’Etat.

Laurent Wauquiez, Eric Woerth, Luc Chatel et Frédéric Péchenard à double-emploi

La course à la primaire sera-t-elle aussi équitable que Laurent Wauquiez veut le faire croire ? Dimanche 28 août au Touquet, le président des Républicains par intérim a promis un parti neutre dans la bataille de la primaire mais n’a pas pu s’empêcher  de tacler Alain Juppé. "N’oubliez jamais que nous sommes d’abord une famille (…). C’est une compétition, ce n’est pas une lutte. Je veux que chacun expose en positif ce que sont ses idées. (…) Cette discipline, je me l’applique à moi-même. Tout le monde connaît mon choix, il ne date pas d’hier" a rappelé le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes  devant le Campus des Jeunes Républicains.

Quelles seront les réactions des adversaires de Nicolas Sarkozy ? Ce n’est pas la première fois que l’ancien chef de l’Etat est pointé du doigt pour avoir mêler ses activités de chef du parti et sa campagne de candidat à la primaire. Nathalie Kosciusko-Morizet s a carrément dénoncé sur RTL une "campagne faussée" citant l’exemple que certains candidats n’avaient pas accès aux listings des adhérents du parti.  

Nicolas Sarkozy veut revenir sur la double peine qu’il avait lui-même modifiée
La direction LR fortement représentée dans l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy / ©maxppp
Ajouter un commentaire
A lire aussi