Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Olivier Besancenot vent debout contre le gouvernement (vidéo)

L’ancien candidat à la présidentielle était invité de l’émission Territoires d’Infos sur Sud Radio et Public Sénat lundi 2 mai. L’ex-porte-parole du NPA a réagi aux incidents qui ont eu lieu place de la République le week-end dernier. Pour Olivier Besancenot, le gouvernement a une responsabilité dans les violences qui se déroulent en marge du rassemblement Nuit Debout. Non Stop Politique vous en dit plus.

Olivier Besancenot a réagi avec virulence ce lundi sur les violences qui ont eu lieu en marge des défilés du 1er mai. Pour le membre du bureau politique du NPA, « ce qui était mis en cause, c’est le droit de manifester. Quand vous avez un dispositif policier qui s’immisce au sein des manifestations, c’est périlleux pour la sécurité de la manifestation, pour les forces de l’ordre elles-mêmes d’ailleurs, d’autant plus qu’on sait qu’il y a une partie des manifestants qui sont en effet très remontés et très en colère », a déclaré Olivier Besancenot. « La version de ce matin (lundi 2 mai ndlr) qui consiste à dire que des casseurs sont venus place de la République, ont provoqué les forces de l’ordre, je crois que ce n’est pas tout à fait la version de Nuit Debout. La version de Nuit Debout, c’est que le gouvernement a évacué la place de la République en prétextant cela », nuance le membre du NPA qui dénonce la violence policière et milite pour la fin de l’interdiction des flash-ball par la police sur son compte Twitter.  

« Prouver que le mouvement est voué aux violences » 

L’ancien candidat à la présidentielle se fait très virulent dans ses propos dénonçant une « stratégie » du gouvernement.  Pour Olivier Besancenot, il s’agit « d’une tentative de stigmatiser, de diviser le mouvement et de faire peur aux gens (…) de prouver que le mouvement est voué aux violences, aux débordements ». Néanmoins, le membre de la direction du NPA reste « serein ». « Quand il y a quelque chose de si profond, d’aussi enraciné dans la population comme rejet de la loi Travail, ce mouvement ne s’arrêtera pas », conclut Olivier Besancenot. 
 
Olivier Besancenot évoque les violences suite au mouvement Nuit Debout
Olivier Besancenot crie à la manipulation / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News