Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

La palme de l'amendement délirant de la semaine revient à Jacques Bompard

Le député-maire d'Orange, Jacques Bompard, réclame que la République française s'excuse auprès des rois de France et aux Français pour le saccage de leurs sépultures entre 1793 et 1794.

C'est peut-être l'amendement le plus saugrenu. Jacques Bompard, député d'extrême droite a fait une demande particulière auprès de l'Assemblée nationale le 17 novembre 2016. Le politicien a en effet réclamé des excuses de la République française aux Rois de France et aux Français. La raison ? La République aurait saccagé des sépultures pendant la Révolution française entre 1793 et 1794.

"La République française demande pardon aux rois de France et aux Français pour le saccage leurs sépultures lors de la profanation des tombes de l'abbaye de Saint-Denis en 1793 et 1794", avait-il demandé dans son amendement concernant les funérailles républicaines. L'objectif de cet amendement est de réconcilier les Français selon Jacques Bompard : "Alors que l'idéologie républicaine supplante aujourd'hui le simple respect de la forme des institutions, ce rappel historique est crucial pour prévenir les excès terroristes qui marquèrent les années révolutionnaires", marque-t-il dans le sommaire.

Le député du Vaucluse est un habitué des sorties médiatiques un peu particulière. Parmi les dernières en date, l'homme politique voulait permettre au ministre de l'Intérieur de bloquer la diffusion de revues et de sites à caractère pornographique en janvier 2016.

Concernant l'IVG, Jacques Bompard avait pris l'inspiration au fin fond du Texas aux Etats-Unis. Dans ce projet, le politicien voulait décourager autant que possible le recours à l'avortement. Il falllait selon lui : "Faire prendre conscience à la mère de la réalité de ce qu'elle porte en lui faisant écouter le coeur de l'enfant", avait-il affirmé.

La palme de l'amendement délirant de la semaine revient à Jacques Bompard
Jacques Bompard réclame que la République française s'excuse auprès des rois de France et aux Français. / ©maxppp
Ajouter un commentaire