Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 - 100 jours avant le premier tour : où en sont les candidats ?

Vendredi 13 janvier, dans 100 jours exactement aura lieu le premier tour de l'élection présidentielle, le 23 avril prochain. Il est temps de faire le point sur une élection aux variables multiples. Entre un François Fillon solidement implanté à droite, une gauche éparpillée, un Emmanuel Macron perturbateur et une Marine Le Pen qui s'installe durablement dans les sondages, les mois à venir s'annoncent très chargés pour les candidats.

J-100. A partir d'aujourd'hui, vendredi 13 janvier, le premier tour de l'élection présidentielle se tiendra dans 100 jours exactement. Les inconnues sont encore nombreuses. A droite, François Fillon est solidement implanté, tandis que la gauche, peine toujours à trouver son candidat. Entre les deux, Emmanuel Macron continue à séduire les indécis et Marine Le Pen est portée par des sondages favorables. Tour d'horizon des principaux enjeux pour les candidats à la présidentielle.

François Fillon, peut-il aller jusqu'au bout ?

Sa victoire à la primaire de la droite et du centre a imposé François Fillon comme le candidat incontestable de la droite. Selon Emmanuel Rivière, directeur de l'institut de sondage Kantar Public France, "l'union derrière lui se fait assez correctement. Ca en fait un bon représentant d'un bloc relativement uni à vocation majoritaire, qui a plutôt remporté toutes les élections depuis 2012". 

L'ancien Premier ministre peut compter sur le vote des seniors, qui on assuré son succès à la primaire. Et par son programme, loin de faire l'unanimité, il compte grappiller quelques voix au Front national. Malgré tout, il a dû ces dernières semaines redresser la barre et adoucir son programme radical et ultralibéral, et notamment au sujet de la Sécurité sociale. Il risquait de ne pas accrocher l'électorat populaire en demande de protection social.

La gauche, peut-elle arriver à se rassembler ?

Le 1er décembre, le chef de l'Etat François Hollande annoncait qu'il renoncait à se représenter. Une première dans l'histoire de la Ve République. Depuis, la gauche reste profondèment divisée et aucun des sept candidats en lice à la primaire organisée par la Belle Alliance populaire ne fait l'unanimité au sein du parti.

Autour de la primaire, nombreux sont également les candidats à ne pas vouloir passer par la primaire du PS, allant de l'extrême gauche à Europe-Ecologie-Les-Verts - à savoir, Nathalie Arthaud, Philippe Poutou, Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot.

Selon Emmanuel Rivière, "la gauche n'est pas seulement divisée sur sa représentation, elle l'est également sur le fond". Les divergences les plus frappantes sont notamment présentes dans les programmes économiques des candidats Manuel Valls, Benoît Hamon et Arnaud Montebourg.

Jusqu'à présent et selon le dernier sondage Ifop-Fiducial pour Paris-Match, le candidat vainqueur de la primaire de la gauche ne peut espérer que 10.5% des intentions de vote. et quel que soit le candidat choisi, le 29 janvier prochain. Il est donc aujourd'hui difficile d'envisager voir la gauche au second tour de l'élection présidentielle.

Emmanuel Macron, peut-il arriver au second tour ?

Les sondages confirment qu'il est aujourd'hui le troisième homme de l'élection présidentielle. Et le leader du mouvement en marche se rapproche peu à peu de la qualification pour le second tour. Selon le politologue Frédéric Dabi à l'AFP, Emmanuel Macron "capitalise à la fois sur le 'ni droite ni gauche' et sur le 'et droite et gauche'". D'ailleurs, le politologue opte pour sa capacité "à capter l'électorat de François Hollande de 2012". Il est aujourd'hui crédité de 16% des intentions de vote.

L'avenir d'Emmanuel Macron se joue aujourd'hui dans l'hésitation à se présenter du président du MoDem, François Bayrou. Sa candidiature pourrait empêcher l'ancien ministre de l'Economie d'accéder au second tour.

Marine Le Pen, peut-elle être éliminée dès le premier tour ?

Selon les derniers sondages, la présidente du Front national s'installe durablement parmi les finalistes de l'élection présidentielle, sans pour autant finir vainqueur. Selon Bruno Cautrès, chercheur au Cevipof, " le Front national semble dans une dynamique de consolidation très nette. Marine Le Pen est très solide, avec des niveaux d'intentions de votes très élevés depuis des mois".

Des résultats à nuancer. Lors de la précédente élection, la candidate frontiste avait été créditée de 22%-23% d'intentions de vote. Au final, elle a réalisé 18%. D'ailleurs, le Front national n'a réussi qu'une seule fois à s'immiscer jusqu'au second tour, c'était le 21 avril 2002 avec Jean-Marie Le Pen.

Les candidats ont donc aujourd'hui 100 jours pour faire leurs preuves. S'installeront-ils durablement ou au contraire, finiront-il dans les limbes des sondages...

 

Présidentielle 2017 - 100 jours avant le premier tour : où en sont les candidats ?
Vendredi 13 janvier, dans 100 jours exactement aura lieu le premier tour de l'élection présidentielle, le 23 avril prochain. / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News