Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Benoît Hamon ne se désistera pas

Désormais favori du second tour de la primaire de la gauche, Benoît Hamon a assuré qu’il ne se désengagerait pas de l’élection présidentielle en faveur de Jean-Luc Mélenchon ou d’Emmanuel Macron s’il bat Manuel Valls le 29 janvier.

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Au lendemain du dernier débat de la primaire de la gauche, Benoît Hamon apparaît plus que jamais comme le favori du choc qui l’opposera le 29 janvier à Manuel Valls.

En passe d’être désigné pour représenter le Parti socialiste à l’élection présidentielle, le député des Yvelines entend faire entendre sa voix et peser ses propositions. Sur RMC/BFMTV ce 26 janvier, l’ancien outsider de la primaire a confirmé qu’il y "aura un bulletin de vote Benoît Hamon" s’il bat Manuel Valls. "Je veux être président de la République", a résumé le promoteur du revenu universel.

Promis à la 5e place

Pas question, donc, de se rallier à Jean-Luc Mélenchon et moins encore à Emmanuel Macron. Benoît Hamon est d’accord pour entamer des discussions, mais certainement pas pour se désister en faveur de l’un ou de l’autre. "Je commencerai à m'adresser aux autres dirigeants de la gauche, a-t-il lancé au micro de Jean-Jacques Bourdin. Je ne pense pas uniquement aux candidats, Yannick Jadot, Jean-Luc Mélenchon, je pense aussi à Pierre Laurent". Pour Emmanuel Macron en revanche, c'est moins évident : "Il faudra qu'il clarifie sa position (...). Il s'appuie aujourd'hui sur des soutiens de droite et de gauche, et lui-même se revendique d'une forme d'identité hybride entre la droite et la gauche."

Et peu importent les sondages qui lui promettent une triste 5e place avec moins de 10 % des intentions de vote, le breton natif de Saint-Renan (Finistère) a la tête dure, il ira jusqu’au bout.

 

Présidentielle 2017 : Benoît Hamon ne se désistera pas
S'il remporte la primaire de la gauche, Benoît Hamon assure qu'il ne se désistera au profit de personne / ©maxppp
Ajouter un commentaire