Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Benoît Hamon s'exprime sur le "burn-out" chez Thierry Ardisson

Benoît Hamon s'est exprimé samedi sur le plateau de l'émission "Salut les terriens" de Thierry Ardisson à propos de sa mesure de lutte contre le burn-out. Il souhaite faire payer les entreprises responsables.

3,2 millions de français exposés au burn-out : c'est le chiffre avancé par Benoît Hamon ce samedi dans l'émission "Salut les terriens" de Thierry Ardisson sur C8. Le candidat à la primaire de la gauche, en pleine montée dans les sondagesveut faire payer les entreprises qui exposent leurs salariés à ce risque. A moins d'une semaine du premier débat de la gauche, c'est un sujet sur lequel Benoît Hamon insiste puisqu'il est le seul à proposer cette mesure. Tout comme la légalisation du cannabis, sur laquelle il a également été interrogé plus tard dans l'émission.

Il a d'abord présenté le syndrome, "une pathologie psychique comme une dépression, une anxiété généralisée, directement imputable à votre travail". Une maladie due "à une hiérarchie qui exige des choses de vous impossibles, au fait que vous ne comprenez plus ce que l'on attend de vous" explique-t-il. Des éléments qui font que "vous craquez". 

"Être plus bienveillantes à l'égard de leurs salariés"

L'objectif pour Benoît Hamon est de trouver une solution pour que "les entreprises soient plus bienveillantes à l'égard des salariés". Selon lui, il faut appliquer les mêmes mesures que ce qui avait été fait à une époque au sujet des accidents du travail dans le bâtiment : "faire payer les entreprises a due proportion des risques". Il veut donc se servir de cette base pour le burn-out : "Quand on constate que dans des grandes entreprises beaucoup de salariés sont victimes de pathologies psychiques imputables au travail, il faut les faire cotiser davantage pour les inciter à ne pas payer d'argent et être plus bienveillantes à l'égard de leurs salariés". Une mesure qui pourrait faire du bien à Benoît Hamon dans sa course à l'Elysée.

Benoît Hamon veut faire cotiser les entreprises pour le burn-out
Benoît Hamon veut faire cotiser les entreprises pour le burn-out / ©capture d'écran c8
Ajouter un commentaire