Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Benoît Hamon taille la politique de François Hollande

Benoît Hamon, désormais candidat à la primaire organisée par le Parti socialiste, taille François Hollande dans une interview accordée au quotidien L'indépendant. Pour le député (PS) des Yvelines, qui craint une défaite cuisante à l'élection présidentielle de 2017, le chef de l'État "n'a même pas essayé une politique de gauche".

Benoît Hamon n'est pas tendre avec François Hollande. L'ancien ministre de l'Éducation nationale est désormais officiellement candidat à la primaire organisée en janvier 2017 par le Parti socialiste. Le député (PS) des Yvelines a ainsi devancé Arnaud Montebourg, autre frondeur socialiste, qui devrait déclarer sa candidature lors de la fête de la rose de Frangy-en-Bresse. Dans une interview accordée à L'Indépendant publiée ce vendredi 19 août, Benoît Hamon, dorénavant en campagne, s'en prend directement à François Hollande. Pour l'ancien ministre socialiste, le président de la République "n'a même pas essayé une politique de gauche". "Il est trop tard pour qu'il recrée une relation de confiance avec son électorat", juge-t-il.

"On vit en monarchie républicaine"

"À mes yeux, il n'est pas le bon candidat car dans beaucoup de domaines, l'économie, le social, il n'a même pas essayé une politique de gauche", explique Benoît Hamon. "Je crois fondamentalement que la capacité de François Hollande à réunir sa famille politique est émoussée, je pense qu'il est trop tard pour lui aujourd'hui", affirme-t-il. Le député des Yvelines craint qu'il y ait "plus d'hypothèses" que la gauche soit éliminée au premier tour de l'élection présidentielle de 2017 que qualifiée pour le second tour. "Si François Hollande et Jean-Luc Mélenchon s'affrontent au premier tour, c'est plié et on n'aura plus qu'à aller distribuer des tracts pour Nicolas Sarkozy", s'inquiète l'ancien ministre de l'Éducation nationale. Benoît Hamon a également évoqué la loi Travail, qu'il promet d'abroger s'il est élu. "C'est incroyable qu'un président de la République puisse imposer une loi sans vote", s'indigne le candidat à la primaire de la gauche, pour qui "on vit en monarche républicaine". "Je suis pour une procédure d'impeachment (destitution, ndlr) comme aux États-Unis ou la possibilité pour le peuple de le faire", ajoute-t-il dans une volonté de "faire respirer la démocratie". L'ancien ministre de Jean-Marc Ayrault et de Manuel Valls prend donc ses distances avec le chef de l'État et entend bien défendre une candidature tournée vers la gauche du Parti socialiste.

Présidentielle 2017 : Benoît Hamon taille la politique de François Hollande
Pour Benoît Hamon, François Hollande "n'a même pas essayé une politique de gauche" / ©maxppp
Ajouter un commentaire