Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Christian Estrosi trolle François Fillon à Nice

En meeting à Nice, François Fillon a été ouvertement contesté à la tribune par Christian Estrosi. Le rapprochement entre le vainqueur de la primaire de la droite et les anciens partisans de Nicolas Sarkozy s’annonce plus compliqué que prévu.

L’ancien sarkozyste n’est pas le premier fan de François Fillon, il l’a d’ailleurs déclaré sans trembler à Nice : "Je suis un ami de François Fillon, je ne suis pas un filloniste", avant de tacler au passage ceux qui le sont devenus "en une nuit."

Passif

Christian Estrosi a quelques raisons de marquer sa distance avec François Fillon : alors que le député de Paris défend le non-cumul des mandats, Christian Estrosi a traîné des pieds pour quitter "sa" mairie de Nice, contraint d’échanger son poste de maire avec celui de son premier adjoint Philippe Pradal. Il a aussi reproché début janvier à Fillon de ne pas l’avoir averti qu’il organisait un meeting à Nice.

Évidemment François Fillon a lui aussi taclé Christian Estrosi, en particulier sur les défaillances de la sécurité le soir de l’attentat au camion du 14 juillet. "Il ne suffit pas d’équiper nos gares ou nos aéroports en caméras de vidéo-surveillance, encore faut-il exploiter de manière rigoureuse les images issues de la vidéo-surveillance." Malgré un fort taux d’équipement en caméras, la ville de Nice n’a en effet pas été en mesure de prévenir l’attaque qui a fait 86 morts.

Valérie Debord s’y met aussi

Ces dissensions exposées au grand jour laissent augurer des lendemains difficiles pour François Fillon, qui a besoin de rassembler son camp pour mener la campagne. Déjà hier, à peine quelques dizaines de minutes après avoir marqué sur RMC/BFM TV son opposition nette à une nouvelle défiscalisation des heures supplémentaires, il a été contesté sur Twitter par Valérie Debord, elle aussi ancien soutien de Nicolas Sarkozy. La vice-présidente de la région Grand-Est a ainsi écrit : "Redonner du pouvoir d’achat aux Français est une nécessité, défiscaliser les heures sup est un moyen d’y parvenir #valeurtravail." Ambiance.

 

Présidentielle 2017 : Christian Estrosi trolle François Fillon à Nice
Christian Estrosi a prévenu François Fillon lors de son meeting à Nice : "On ne gagnera pas sans s’adresser aux millions de Français délaissés" / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News