Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : "La dégénérescence ne vient jamais du métissage", affirme Yannick Jadot

Au lendemain de la présentation de son programme dans le cadre de l’élection présidentielle, Yannick Jadot était invité ce 12 janvier sur France Inter. Le candidat d’EELV a défendu au micro de Patrick Cohen son idée d’une "Europe de l’amour", estimant que "la dégénérescence ne vient jamais du métissage."

Candidat de l’amour. Invité le 12 janvier sur France Inter, Yannick Jadot est revenu sur l’une des propositions de son programme présidentiel : l’envoi de millions de jeunes européens en apprentissage d’un an dans un autre pays du Vieux Continent. "Vous savez qu’un jeune qui voyage un an dans un autre pays européen, dans 25 % des cas il tombe amoureux. Le projet écologiste, c’est 'La France vive’ (le slogan de campagne révélé hier, ndlr), mais c’est aussi la France de l’amour, l’Europe de l’amour."

"Une Europe plus métissée"

Yannick Jadot embraye : "Franchement, une Europe qui serait plus métissée, qui serait plus brassée, ce n’est pas une Europe qui se disloque, ce n’est pas une Europe de la dégénérescence. La dégénérescence ne vient jamais du métissage."

Objectif 10 % au premier tour

Selon un sondage BVA-Saleforce publié ce 12 janvier, Yannick Jadot est actuellement crédité de 2,5 à 3 % des intentions de vote. S’il a lui-même déclaré pendant la primaire écologiste qu’il ne voyait pas un candidat écolo gagner en 2017, il s’est tout de même fixé l’objectif de faire 10 % au soir du premier tour. "Cela nous aidera à construire des victoires aux législatives et aux municipales, déclarait-il dans Les Échos le 21 décembre. Je veux sortir l'écologie d'une image culpabilisante et punitive pour en faire une écologie à la fois crédible et bienveillante."  

Présidentielle 2017 :
Dans son programme présidentiel, Yannick Jadot défend le principe d'une Europe plus métissée. / ©France Inter
Ajouter un commentaire
Breaking News