Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron, "microbe" taclé par ses pairs

Emmanuel Macron fait chaque jour un pas de plus vers la présidentielle de 2017. Un long fleuve pas si tranquille, d’autant plus que ses adversaires, ne compte pas le laisser gagner si facilement, selon une information du Monde.

Entreprise de déstabilisation. A gauche, la course à la présidentielle de 2017 ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices. François Hollande pourrait briguer un second mandat, Arnaud Montebourg l’attend à la primaire de la gauche de pied ferme, alors que Emmanuel Macron se lance directement dans la compétition, sans passer par la case primaire. Autre interrogation, le cas Manuel Valls. Il semble chaque jour prendre ses distances avec le chef de l’Etat. Et si le Premier ministre décidait finalement de se lancer, ce serait bien Emmanuel Macron son principal rival, selon nos confrères du Monde. Déçus tous les deux du quinquennat Hollande, quand l’un tente de s’éloigner doucement du président, l’autre a clairement osé claquer la porte. Les deux hommes n’ont pas les mêmes idées pour la France. Emmanuel Macron est plutôt un libéral en économie, qui souhaite une flexibilité du temps de travail, mais aussi une retraite à la carte. Des positions qui ne passent pas pour une certaine partie des socialistes. L'occasion de clairement se faire entendre, et de tacler avec virulence la candidature de l'ex-ministre de l'Economie.

Emmanuel Macron est attaqué de toutes parts

Arnaud Montebourg ironise : "Emmanuel Macron c’est un peu M.X" Martine Aubry a également son avis à son sujet : "Macron ? Comment dire ? Ras le bol !" François Bayrou dénonce : "Un candidat des forces de l’argent." De son côté, Gérard Filoche aurait même lancé un site Macron-demission.fr.  Pour bon nombre d’entre eux, il est un candidat illégitime. Le mot "Macron" serait même remplacé par "microbe" dans certains textos envoyés à des journalistes, la faute, selon un expéditeur "au correcteur d’orthographe", d'après une information révélée par le Monde. Du côté de sa vie privée, les attaques aussi sont rudes : sa femme nettement plus âgée que lui, est devenue une cible de choix pour les mauvaises langues. Le leader d’En Marche ! a même dernièrement dû confirmer qu’il n’avait pas de double vie, sur le site de Mediapart. La route semble semée d’embûches pour l’ancien ministre de l’Economie. D’autant plus qu’il lui reste à trouver les 500 parrainages nécessaires pour se présenter en 2017.

 

Présidentielle 2017 : Emmanuel Macron,
Emmanuel Macron se fait ouvertement critiquer / ©maxppp
Ajouter un commentaire