Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Les Français veulent de l’autorité, Alain Juppé et Marine Le Pen plébiscités (exclu)

L’élection présidentielle approche à grands pas, et le climat social délétère qui règne actuellement incite les Français à espérer un chef d’Etat autoritaire en 2017. C’est ce que révèle un sondage OpinionWay pour Non Stop Politique, ce mercredi. A 81 %, le panel a répondu par l’affirmative à la question « Selon vous, en 2017, la France aura-t-elle besoin d’un Président autoritaire ? » Parmi les personnalités politiques incarnant le mieux l’autorité, Alain Juppé, Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy et Manuel Valls se distinguent.

Alors que les manifestations autour de la loi Travail se multiplient, le gouvernement affiche sa fermeté, Manuel Valls estimant que le retrait de cette loi serait “une faute politique”. François Hollande, lui, affirme vouloir “aller au bout” de cette réforme. Pour autant, la situation se complique pour le pouvoir, confronté à la fois aux syndicats et au patronat. Pour faire bonne figure, le gouvernement multiplie les tentatives de compromis. Même si la CGT et son secrétaire général Philippe Martinez semblent moins réfractaires à un passage de la loi El Khomri sous réserve de modification de certains articles, l’appel à la grève illimitée des cheminots et la 9ème mobilisation nationale à venir le 14 juin montrent la fébrilité de ces négociations. Par ailleurs, le Medef estime que le texte a perdu sa raison d’être au fil des discussions, décousu notamment par les revendications des syndicalistes.

FRANÇOIS HOLLANDE, UN GROS MANQUE D’AUTORITÉ

Aujourd’hui, le gouvernement de Manuel Valls ne semble plus pouvoir reculer. Dans ce contexte, le président de la République devrait-il taper du poing sur la table, lui qui est justement si souvent critiqué pour son manque d’autorité ? L’autorité doit-elle être l’un des marqueurs forts d’un président de la République ?

D’après le sondage OpinionWay pour Non Stop Politique, il semblerait que oui. Pour 81% des Français, la France aura besoin d’un Président autoritaire en 2017. Ce chiffre est d’autant plus important chez les sympathisants de droite (95%) et du Front national (97%), traduisant un désaveu de l’actuel président de la République François Hollande par une partie de l’opinion. Ce dernier est d’ailleurs une personnalité qui représente l’autorité pour seulement 4% des Français, un résultat qui s’élève à 11% pour les sympathisants de gauche.

ALAIN JUPPÉ – NICOLAS SARKOZY : LE MATCH CONTINUE

Ce chiffre, extrêmement faible pour un Président en exercice, pose de nombreuses questions. Avec un tel déficit d’autorité aux yeux de la population française, la perspective d’être réélu s’éloigne pour François Hollande. De plus, en pleine période de contestations face à la très controversée loi Travail, sa légitimité de chef d’État semble s’effilocher, lui qui espère toujours trouver un consensus entre les syndicats et le patronat.

Alain Juppé, actuel favori pour les élections présidentielles de 2017 selon de nombreux sondages, est la personnalité politique qui incarne le mieux l’autorité pour les Français (24%). Un partisan du MoDem sur deux estime d’ailleurs qu’Alain Juppé incarne l’autorité, contre 35% des sympathisants de la droite. Cet écart s’inverse pour Nicolas Sarkozy, bien plus autoritaire pour les sympathisants de droite (43%) que pour les partisans du MoDem (17%). Face à un tel écart, la primaire de la droite et du centre, qui doit se tenir en novembre 2016, risque de voir un véritable clivage se créer entre les partisans du MoDem et de la droite.

MARINE LE PEN ET MANUEL VALLS, FIGURES AUTORITAIRES

Marine Le Pen, quant à elle, représente l’autorité pour 23% des sondés. Ce chiffre s’élève même à 71% pour les partisans du Front National. Plus étonnant, 26% des sympathisants du MoDem estiment Marine Le Pen autoritaire, la plaçant notamment devant François Bayrou.

L’actuel chef du gouvernement Manuel Valls est autoritaire pour 19% des Français, un chiffre qui s’explique en grande partie par l’utilisation de l’article 49-3 pour la loi Macron et pour la loi El Khomri, et aussi par ses récentes sorties face aux contestations de la loi Travail. Manuel Valls est d’ailleurs plus autoritaire qu’Emmanuel Macron (8%) aux yeux des Français, et ce alors que les rivalités entre les deux hommes semblent s’intensifier.

Ce sondage montre en tout cas que l’autorité est un marqueur important du président de la République aux yeux des Français, qui estiment que François Hollande n’est pas assez autoritaire. Ce sont finalement Alain Juppé, Marine Le Pen, Nicolas Sarkozy, et, dans une moindre mesure, Manuel Valls qui ressortent comme étant les figures politiques autoritaires en France.

Alain Juppé, figure de l'autorité en France
Alain Juppé incarne l'autorité pour les Français, devant Marine Le Pen / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News