Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : François Hollande n’abandonnera pas

De plus en plus isolé, François Hollande continue pourtant d’y croire. Dans le Parisien de ce mardi 1er novembre, l’un de ses amis aurait même déclaré : "Il a de la force, de la ressource et il va de l’avant, il est à fond dedans."

Il y croit. Alors que plus d’un aurait jeté l’éponge, François Hollande semble loin de vouloir abandonner la partie. Pourtant les raisons pourraient être nombreuses : de plus en plus isolé, lâché par ses meilleurs alliés, comme Manuel Valls ou encore Claude Bartolone, le président de la République a même été qualifié de "mort-vivant" dans le très sérieux New York Times. Pas de quoi pourtant, entamer le moral de François Hollande.

Selon un ses proches, François Hollande "est chaud comme la braise"

Depuis ses confessions dans le livre "Un président ne devrait pas dire ça," les critiques se font de plus en plus sévères à son encontre. Et malgré des sondages catastrophiques, François Hollande poursuit son chemin sans montrer ouvertement des signes de faiblesse. Au contraire même. Selon le Parisien, il serait toujours très motivé. Un ami rapporte : "Il est chaud comme la braise." Un autre proche ajoute : "Il a de la force, de la ressource et il va de l’avant, il est à fond dedans."

Le chef de l’Etat n’aurait pas une seconde pour se lamenter sur la situation. Il multiplie les déplacements sur le terrain, et tente lui-même de remobiliser ses troupes : "Il est tranquille et lucide" rapporte l’un de ses soldats dans le Parisien. Le chef de l’Etat préfèrerait donc voir le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide. Et François Hollande s’est trouvé quelques raisons d’espérer. Les chiffres du chômage d'abord, et cette baisse des demandeurs d’emploi survenue en septembre. Avec un peu de chance, la courbe du chômage pourrait enfin s’inverser comme il l’avait prévu. Côté sondages, certes, ils sont mauvais, mais aucun candidat à gauche ne fait pour le moment l’unanimité face à lui. Autant de raisons d’y croire encore. Un proche le répète : "Ce n’est pas quelqu’un qui tombe dans l’abattement." François Hollande serait donc un éternel optimiste, qui pourrait déjouer les pronostics et réussir à rebondir. Un député qui le soutient affirme : "Il est pugnace en campagne, il peut même être méchant." Et un de ses conseillers d’ironiser : "Il est tellement mort qu’il va finir par renaître." Tout ce qui ne tue pas rend plus fort.

 

François Hollande n’abandonnera pas
Le chef de l’Etat semble toujours plus motivé que jamais, selon le Parisien / ©maxppp
Ajouter un commentaire