Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : François Hollande renonce, Manuel Valls a le champ libre

Lundi 1er décembre, François Hollande, en direct de l’Elysée, a décidé de ne pas se représenter à la présidentielle. Un choix que salue son Premier ministre, qui ne cachait plus depuis plusieurs mois, ses rêves Élyséens.

François Hollande a finalement capitulé. Le chef de l’Etat s’est exprimé lundi 1er décembre depuis l’Elysée, prenant tout le monde de court. L’air grave il a, pendant de longues minutes, tenu à faire le bilan de son quinquennat. Puis il a ajouté cette phrase : "Voilà ce que j'ai fait, voilà ce que j'assume devant vous, en revendiquant les avancées, en reconnaissant les retards, et même en admettant certaines erreurs." Il a par la suite annoncé qu’il ne serait pas candidat à la présidentielle de 2017.

Peu de temps après ce discours, Manuel Valls a salué "le choix d’un homme d’Etat." Le Premier ministre a ajouté dans un communiqué adressé à l’AFP : "C'est un choix difficile, mûri, grave. C'est le choix d'un homme d'Etat. Je veux dire à François Hollande mon émotion, mon respect, ma fidélité et mon affection."

Manuel Valls a désormais le champ libre

Celui qui a été depuis 2012 son ministre de l’Intérieur, puis son Premier ministre a tenu à saluer "son courage, son sang-froid, celui d'un grand dirigeant, qui a su affronter des épreuves douloureuses pour la France. Il l'a fait avec un souci constant, protéger nos concitoyens, réformer notre pays, assurer son redressement dans la justice." Manuel Valls en a également profité pour vanter le bilan du quinquennat de François Hollande : "L'action se poursuit et je ne doute pas que ce quinquennat sera apprécié à sa juste valeur : cinq années de progrès pour la France et les Français."

Une décision qui intervient à cinq mois de la présidentielle de 2017, dans un climat de plus en plus tendu entre le président de la République et son Premier ministre. Loyal depuis des mois, Manuel Valls ne cachait pourtant plus son envie de se lancer dans la course à l’Elysée. Dimanche 27 novembre, il se disait "prêt" à la Une du JDD. Manuel Valls pourrait préciser ses intentions dans les prochains jours.

Présidentielle 2017 : François Hollande renonce, Manuel Valls a le champ libre
Manuel Valls fait l’éloge de François Hollande / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News