Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : François Hollande s'attaque déjà à François Fillon

François Hollande s’oppose à François Fillon au sujet "du récit national" et des référendums proposés par l’ancien Premier ministre lors du débat de l’entre-deux-tours de la primaire de la droite et du centre.

Les critiques fusent. François Hollande a surement dû suivre le débat de l’entre-deux-tours de la primaire de la droite et du centre qui avait lieu ce jeudi 24 novembre. Sur plusieurs sujets, le chef de l’Etat a souhaité faire entendre ses désaccords. Lors d’une visite à l’Ecole Normale supérieure, le président de la République a lancé quelques piques en direction de celui qui est sorti en tête du premier tour de la primaire de la droite et du centre. L’actuel chef de l’Etat a attaqué ouvertement François Fillon, qui avait affirmé lors du débat vouloir demander "à trois académiciens de s’entourer des meilleurs avis pour réécrire les programmes d’Histoire avec l’idée de les concevoir comme un récit national", s’il est élu. Une façon de procéder qui n’est clairement pas du goût de François Hollande : "Plus on parle de la République et de ses valeurs plus le besoin se fait sentir d'éclaircir, d'éclairer même son sens. Non, pour lui donner une définition qui prévaudrait sur toutes les autres et en exclurait certaines. Non pas pour écrire une histoire officielle, un récit national, un roman. J'ai vu que cela pouvait saisir certains. Mais pour en faire la possession exclusive de la nation et pas de telle ou telle famille politique."

François Hollande décoche ses flèches

Au sujet des propositions de référendums annoncées par François Fillon qui a notamment déclaré vouloir demander l’avis des Français concernant la réduction du nombre de parlementaires par exemple, le chef de l’Etat se montre tout aussi sceptique : "D'autres vont faire des référendums en considérant que l'appel au peuple pourrait être la meilleure façon de contourner le Parlement alors même que cela exigerait de nombreux débats et que l'usage du référendum commande à la prudence et la retenue." Avant d'ajouter au sujet du référendum : "on ne sait jamais si la question est bonne, mais souvent la réponse ne l'est pas." Le vainqueur de la primaire de la droite et du centre sera désigné dimanche 27 novembre. S’il est élu par la suite président de la République en 2017, pas sûr qu’il prenne en compte les critiques de François Hollande.

Présidentielle 2017 : François Hollande s'attaque déjà à François Fillon
François Hollande a exprimé son opposition suite aux propositions faites par François Fillon lors du débat de l’entre-deux-tours / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News