Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Manuel Valls ne soutiendra pas François Hollande s’il se présente

François Hollande devrait annoncer dans les prochaines semaines s’il sera candidat à sa réélection. Dans son ombre, Manuel Valls fait tout pour le pousser à renoncer. Quitte à laisser paraître dans le Parisien qu’il pourrait ne pas le soutenir s’il décide de se lancer.

Alors que François Hollande doit annoncer ou non sa candidature à la primaire de la gauche entre le 10 et le 15 décembre prochain, Manuel Valls, lui, fait tout pour le dissuader. Depuis plusieurs semaines, le Premier ministre ne cache plus ses ambitions présidentielles, allant jusqu’à avouer que si le Président ne se représente pas, ‘’dans la minute, je suis candidat’’. On ne peut plus clair. Si les derniers hollandais le somment de se tenir à carreaux en public, au moins jusqu’à ce que François Hollande n’annonce officiellement ses intentions, en privé le Premier ministre ne se cache pas. ‘’Pour ma part, je n’ai renoncé à rien !’’ affirme-t-il selon le Parisien.

Et peu importe que François Hollande se pose comme le seul capable de rassembler la gauche, le premier ministre, lui, entend bien lui ravir la place. ‘’Il n’arrête pas de dire : si ce n’est pas moi, quel est le plan B ? Je lui dis : ce n’est pas le sujet, le sujet c’est ta relation avec les Français, elle est dégradée. Ta candidature peut provoquer la colère ou l’apathie’’, explique-t-il encore au quotidien. Quitte à aller droit vers l’échec, mieux vaudrait abandonner selon Manuel Valls. Ce qui pourrait, selon lui, éviter une débâcle annoncée de la gauche dès le premier tour de l’élection présidentielle. Et ouvrir une voie royale à sa propre candidature.

‘’Je me poserai la question de ce que je devrai faire’’

D’autant que le Premier ministre ne semble pas près de participer à la campagne de François Hollande s’il venait à se représenter. ‘’Si le Président de la République pense que de toute façon, s’il est candidat, je serai derrière lui, j’irai coller des affiches, parler dans le train, faire des déambulations, là c’est non. Je me poserai la question de ce que je devrai faire’’, lance-t-il encore. Limpide.

Pousser François Hollande à renoncer à sa réélection, voilà bien l’objectif que semblent vouloir atteindre Manuel Valls et ses proches. François Loncle, député PS, le confirme d’ailleurs sans ambages au Figaro ce vendredi. ‘’La seule action possible, c’est la pression. Nous devons convaincre Hollande de ne pas se représenter (…) et la pression s’amplifie, elle pèse désormais de tous les côtés sur Hollande’’, explique-t-il. Un retrait de François Hollande éviterait à Manuel Valls de se voir affubler, tout comme Emmanuel Macron, d’une étiquette de ‘’traître’’ peu flatteuse à quelques mois de la primaire de la gauche. L’ancien ministre de l’Économie, lui, peut toujours s’en accommoder puisque, comme il l’a répété, il se lancera directement dans le grand bain de la présidentielle.  

Manuel Valls
Manuel Valls ne soutiendra pas François Hollande d'office s'il se représente / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News