Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Michèle Alliot-Marie juge "indécent" de dépenser des millions pour un meeting

Michèle Alliot-Marie est candidate à la présidentielle de 2017. Invitée sur le plateau d’LCI, elle juge sévèrement les grands rassemblements organisés pendant la campagne : "Dans une période où les français ont beaucoup de problèmes de pouvoir d’achat, c’est un peu indécent de dépenser des millions comme ça dans un meeting."

Pas de meetings pour MAM. François Fillon a été élu pour représenter la droite et le centre à la présidentielle de 2017. Michèle Alliot-Marie a elle, décidé de sauter la case primaire et de se lancer directement dans la course à l’Elysée. Autant certains candidats font beaucoup parler d’eux, autant l’ancienne ministre s’est montrée plutôt discrète depuis l’officialisation de sa candidature. Invitée ce lundi 12 décembre sur LCI et interrogée sur un possible manque de courage de ne pas se frotter aux autres candidats lors de la primaire de la droite et du centre, elle affirme : "Manque de courage ? Si je n’avais pas de courage, je pense que aujourd’hui je ne serai pas candidate à la présidentielle. Je n’ai plus rien à prouver. J’ai occupé les plus grands ministères régaliens, si j’agis c’est parce qu’il me parait indispensable de ne jamais baisser les bras." L’ancienne ministre ne se montre pas convaincue par le système des primaires : "C’est quelque chose qui n’est pas conforme avec nos institutions. (…) c’est une belle réussite médiatique, un très bel exercice de communication, ça permet parfois d’évoquer un certain nombre d’idées, mais insuffisamment (…) Il est évident que les questions de personne ont trop souvent primé sur les idées."

MAM juge sévèrement l'organisation de grands meetings

Interrogée sur son nombre de parrainages, Michèle Alliot-Marie a déclaré : "Pour l’instant je suis candidate depuis deux jours (…) Il y a des élus qui sont venus spontanément me dire "si vous êtes candidate, nous vous apporterons notre parrainage". J’en ai à peu près la moitié." A l’évocation du prix du dernier meeting organisé par Emmanuel Macron, samedi 10 juillet Porte de Versailles à Paris, (soit 350 000 euros selon le journaliste), l’ancienne ministre avoue la concernant :  "Je n’ai pas cet argent. Je n’ai pas l’appui d’un parti politique, je n’ai pas non plus de gros appuis financiers. Mais je vais vous dire une chose, je n’ai pas l’intention de faire une campagne comme les autres." Michèle Alliot-Marie a poursuivi par un petit tacle à l’encontre d’Emmanuel Macron : "Dans une période où les français ont beaucoup de problèmes de pouvoir d’achat, c’est un peu indécent de dépenser des millions comme ça dans un meeting." D’autant plus que l’organisation d’un meeting ne servirait à rien selon la candidate à la présidentielle : "Un meeting qui vous coûte extrêmement cher, vous faites venir des gens, il y a un décor, vous accueillez les médias, ça ne vous rapporte pas une voix. Parce que les gens qui viennent à votre meeting sont à la quasi-totalité complètement convaincus." Michèle Alliot-Marie devrait donc se contenter d’une campagne sur le terrain, au plus près des Français.

Présidentielle 2017 : Michèle Alliot-Marie juge
Michèle Alliot-Marie, candidate à la présidentielle de 2017, juge "indécent" de dépenser des millions pour un meeting qui ne servirait à rien. / ©maxppp
Ajouter un commentaire