Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : Selon le numéro 2 d'En Marche !, Emmanuel Macron devrait se lancer "entre maintenant et début janvier'

Invité sur France Info ce samedi 5 novembre, Richard Ferrand, le secrétaire général du mouvement En Marche ! a précisé l’agenda d’Emmanuel Macron, en vue de la présidentielle de 2017. Il est également revenu sur le système des primaires qu’il juge "nocif."

En courant ! Emmanuel Macron fait chaque jour un pas de plus vers sa candidature. Encore rien d’officiel, mais l’agenda de l’ancien ministre de l’Economie semble se préciser. Le 2 novembre dernier, il quittait son poste d’inspecteur des finances. Quelques jours plus tard, dans la Dépêche du Midi, l’ancien ministre de l’Economie assurait qu’il n’attendrait pas la décision de François Hollande pour annoncer sa candidature. C’est ce que semble confirmer ce samedi, le secrétaire général du mouvement En Marche !, Richard Ferrand au micro de France Info : Emmanuel Macron décidera : "entre maintenant et fin décembre, voir début janvier," s’il se présente ou non à l’élection présidentielle prévue pour 2017.

Pas de primaire socialiste pour Emmanuel Macron

Et pour Richard Ferrand, il n’y a "aucun doute" sur le fait qu’Emmanuel Macron ne participera pas à la primaire socialiste prévue les 22 et 29 janvier. Un système que le député socialiste du Finistère juge "nocif" : "J’ai toujours été opposé à ce système de primaires, qui consiste à faire à l’envers ce qu’on devrait faire à l’endroit." Un procédé que Richard Ferrand jugerait même plutôt malhonnête : "On voit des candidats qui veulent conquérir un cœur de cible pour gagner la primaire, ensuite on se recentre pour ratisser plus large. Et une fois qu’on est élu, on demande à la cour des comptes ou à la commission européenne d’expliquer pourquoi on ne pourra pas faire ce qu’on a promis." Ce samedi, Emmanuel Macron doit réunir près de 500 membres de son mouvement à Paris. L’occasion pour lui de fixer une feuille de route et des objectifs précis. Son mouvement, En Marche ! revendiquerait aujourd'hui près de 90.000 adhérents. 

Présidentielle 2017 : Selon le numéro 2 d'En Marche !, Emmanuel Macron devrait se lancer
Le secrétaire général du Mouvement En Marche ! a précisé l’agenda d’Emmanuel Macron / ©maxppp
Ajouter un commentaire