Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Parti chrétien-démocrate Parti écologiste Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à droite : Alain Juppé devrait pouvoir compter sur une nouvelle mobilisation des électeurs de gauche

Dimanche, les électeurs de la droite et du centre désigneront leur candidat pour l'élection présidentielle de 2017. Face à la victoire annoncée de François Fillon, des électeurs de gauche pourraient, une fois de plus, prendre part au vote.

Ils étaient la grande inconnue de ce premier tour de scrutin de la primaire de la droite et du centre. Les électeurs de gauche seraient finalement près de 15% à avoir participé au scrutin, en grande partie dans l'espoir de bouter Nicolas Sarkozy hors du paysage politique. Si leur participation a certainement eu un impact, elle ne suffit pas à expliquer la très forte mobilisation - 4,2 millions d'électeurs - qui a eu raison de l'ancien président.

Les électeurs ont finalement désignés Alain Juppé et, surprise, François Fillon, arrivé en tête à 44%. Face au programme ultra libéral et aux valeurs traditionalistes de l'ancien Premier ministre, les électeurs de gauche pourraient bien être tentés de remettre leur nez dans les affaires de la droite.

Voter Juppé pour contrer François Fillon et Marine Le Pen

Interrogés par le Figaro, plusieurs électeurs de gauche, socialistes, écologistes ou même communistes s'apprêtent à voter pour le second tour. Et leurs raisons sont multiples. Certains redoutent l'élection d'un François Fillon trop "proche de Poutine" et trop "catho". D'autres voient en Alain Juppé "le seul capable de l'emporter" et donc de battre Marine Le Pen, désormais acquise comme candidate au second tour.

Tous, en revanche, semblent unanimes sur un point : la gauche est en mauvaise passe pour 2017 et, face à son élimination programmée, mieux vaut choisir ''le moins pire''. Les électeurs semblent ne pas s'y tromper,  "cette primaire, c'est le vrai premier tour de la presidentielle'' dit l'un deux. L'avantage va à Alain Juppé, qui a lui-même régulièrement utilisé cette formule. Reste à voir si la mobilisation des électeurs de gauche suffira au maire de Bordeaux pour combler son retard de 16 points.

 

Alain Juppé
Les électeurs de gauche prêts à voter pour Alain Juppé au second tour / ©maxppp
Ajouter un commentaire
Breaking News