Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à droite : Alain Juppé s’inquiète d’un manque de mobilisation au premier tour

En meeting au Zénith Lundi, le maire de Bordeaux a encouragé ses soutiens à se mobiliser jusqu’au bout de la primaire. Il craint qu’à cause de sondages trop flatteurs, ses électeurs ne prennent pas la peine de se déplacer le jour du premier tour.

La dernière ligne droite de la primaire de la droite et du centre touche à sa fin. Dans 5 jours, le premier tour départagera les 7 candidats en liste pour l’investiture les Républicains à l’élection présidentielle de 2017. Si un trio de tête se dessine – François Fillon, Nicolas Sarkozy, Alain Juppé – les candidats savent que rien n’est encore joué. Et surtout le maire de Bordeaux, favori parmi les favoris depuis plusieurs mois.

Alain Juppé et son camp n’ont pas cessé de le dire, ils ne croient pas aux sondages, même les plus flatteurs. Le maire de Bordeaux sait qu’il aura besoin d’une large mobilisation pour concrétiser la victoire qu’on lui promet depuis des semaines. À plus forte raison depuis qu’un troisième homme, François Fillon, est venu faire bouger les lignes d’un duel au sommet.

Alain Juppé appelle à la mobilisation

Au Zénith lundi soir, parmi quelques 6000 soutiens, un poil plus que Nicolas Sarkozy au même endroit – un succès qu’il avait prédit sur France 3 – Alain Juppé a préféré jouer la carte de la mobilisation plutôt que de la confiance. ‘’C’est le moment de la mobilisation. Vous l’avez compris, plus il y aura de votants et plus j’aurai de chances de gagner’’, a-t-il plaidé devant une foule en liesse.

‘’Notre crainte, c’est que les gens restent chez eux dimanche’’, redoute Virginie Calmels, soutien d’Alain Juppé, citée dans le Huffington Post. Le dernier débat de la primaire, le 17 novembre, décidera peut-être les derniers indécis à faire le déplacement. Reste à savoir à qui ira leur vote.

Alain Juppé
Alain Juppé s'inquiète d'un manque de mobilisation au premier tour / ©maxppp
Ajouter un commentaire