Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Primaire à droite : le clan Juppé soupçonne les proches de Nicolas Sarkozy de vouloir tricher

Les tensions se cristallisent entre les deux clans des favoris à la primaire de la droite et du centre. Les proches d’Alain Juppé soupçonnent les Sarkozystes de vouloir tricher à la primaire de la droite et du centre. France Info lève le voile sur ces craintes ce mardi 18 octobre.

Tensions. Le climat se tend entre les clans d’Alain Juppé et de Nicolas Sarkozy. Les proches du maire de Bordeaux accusent les Sarkozystes de vouloir tricher. "On me dit que certains Sarkozystes veulent faire en sorte que ça se passe mal", aurait rapporté en privé un proche d’Alain Juppé selon France Info. Cet élu craint des tentatives de fraude lors des élections pour la primaire de la droite et du centre. S’il ne sait pas comment pourront se concrétiser ces tentatives, une région cristallise ses craintes : les Alpes-Maritimes. Les délégués qui soutiennent Alain Juppé dans la région sont rares. Comme le rapporte France Info, malgré un appel par mail lancé il y a plus d’une semaine, l’équipe du favori de la primaire de la droite et du centre a du mal à trouver des volontaires pour surveiller les bureaux de vote du département. Un manque de candidats qui fait craindre des fraudes aux proches d’Alain Juppé.

 Des soupçons de triche dans les Alpes-Maritimes 

Les Alpes-Maritimes, qui sont la troisième plus importante fédération du parti Les Républicains comme le rappelle France Info, ont été pointées du doigt pour des soupçons de triche par le passé. En 2012, la députée "pro-Copé" Michèle Tabarot avait dénoncé des irrégularités lors des élections pour la présidence de l’UMP. Le député "pro-Fillon", Christian Estrosi avait nié ces accusations pointant du doigt dans un communiqué "la nervosité chez les mauvais joueurs inquiets de la démocratie interne". Pour le clan Juppé, les Alpes-Maritimes  dirigées par les Sarkozystes Christian Estrosi et Eric Ciotti sont à surveiller comme le lait sur le feu. 

Primaire à droite : le clan Juppé soupçonne les proches de Nicolas Sarkozy de vouloir tricher
Les proches d’Alain Juppé soupçonnent les Sarkozystes de vouloir tricher à la primaire de la droite et du centre / ©maxppp
Ajouter un commentaire