Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à droite – Le Débat : Échanges très tendus entre Nicolas Sarkozy et Bruno Le Maire qui lui rappelle sa promesse d’arrêter la politique

En 2012, Nicolas Sarkozy avait déclaré qu’il arrêterait la politique en cas de défaite. Bruno Le Maire n’a pas manqué de lui rappeler cette promesse bafouée. L’ancien Président affirme cette-fois qu’il quittera le monde politique en 2022.

Décidemment, Nicolas Sarkozy en prend pour son grade lors de ce second débat de la primaire de la droite et du centre. Après avoir été taclé sur l’intervention en Libye par Jean-François Copé, c’est sur sa promesse de quitter la politique après sa défaite en 2012 que Nicolas Sarkozy essuie des coups. ‘’Vous me direz, certains sur ce plateau avaient fait la promesse de ne pas se représenter s’ils étaient battus ou de se consacrer  pleinement à leur ville. S’ils avaient tenu leurs promesses, on serait peut-être moins nombreux sur ce plateau’’, moque Bruno Le Maire devant un Alain Juppé médusé. ‘’Si j’écoute Bruno, si à chaque fois qu’on est battu on n’a plus le droit de se présenter, je te rappelle que tu as été battu à la présidence de l’UMP’’, rétorque Nicolas Sarkozy.

S’en suit une longue joute verbale sous les regards amusés des autres concurrents :

BLM – Ce n’est pas ce que je dis Nicolas, je dis simplement que avant la candidature de 2012, tu avais dit ‘si je suis battu, je ne reviendrais pas en politique’. Les mots ont un sens.’’

NS – Si être battu c’était rédhibitoire, François Mitterrand n’aurait jamais été Président de la République deux fois et Jacques Chirac non plus (…) commence d’abord par essayer d’être élu, tu verras que c’est très difficile’’

BLM – ‘’Je sais que c’est très difficile Nicolas. Je dis juste que François Mitterrand et Jacques Chirac n’ont pas été battu comme Président sortant, mais comme candidats.’’

NS – Ils ont été battus, ce qui peut arriver à tout le monde et je souhaite d’ailleurs que ça t’arrives parce que c’est la défaite qui fait apprendre des choses, comprendre des choses et évoluer une personnalité’’.

Ambiance. À noter que Nicolas Sarkozy a cette fois affirmé qu’il arrêterait, pour de bon, la politique en 2022. ‘’J’aurais 67 ans à la fin de ce second mandat (…) ce sera le temps de remercier la France pour toutes ses années à son service.’’ Alain Juppé, 71 ans cette année, appréciera la pique.

Résolument, ce second débat est nettement plus offensif que le premier où les candidats étaient restés relativement timides derrière leurs pupitres. À trois semaines du premier tour de la primaire de la droite et du centre, les candidats ont tout à gagner, ou tout à perdre, à tenter de tirer leur épingle du jeu. 

Bruno Le Maire Nicolas Sarkozy
Nicolas Sarkozy annonce qu'il quittera la politique en 2022, après un tacle de Bruno Le Maire sur sa promesse de 2012 / ©capture écran Itélé
Ajouter un commentaire