Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à droite : Entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, le clan Chirac se déchire

En déplacement en Corrèze samedi 5 novembre, Alain Juppé a reçu le soutien de Claude Chirac. Nicolas Sarkozy, soutenu par Bernadette Chirac, a tenté de relativiser cette annonce.

Qui d’Alain Juppé ou de Nicolas Sarkozy peut revendiquer l’héritage de Jacques Chirac ? Entre les deux adversaires, la guerre est ouverte. Alain Juppé, en déplacement en Corrèze samedi 5 novembre, a reçu le soutien appuyé de Claude Chirac, la fille de l’ancien président de la République. Ravi de cette annonce, Alain Juppé a tenu à souligner que Jacques Chirac avait été son mentor en politique : "C’est lui qui m’a tout apporté, c’est lui qui m’a convaincu de m’engager en politique." Il a tenu a rappeler ses "relations plus qu’amicales, je dirais quasiment filiales" avec l’ancien président de la République.

La mère et la fille ne sont pas sur la même longueur d’onde

De son côté, Bernadette Chirac, qui n’était pas présente ce jour-là pour cause de "bronchite" soutient ouvertement le rival d’Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, comme en 2012. A cette époque, Jacques Chirac avait alors nettement affirmé sa préférence pour François Hollande. Hier sur France 3, Nicolas Sarkozy a vanté le soutien indéfectible de Bernadette Chirac, et a tenté de minimiser le rapprochement entre Claude Chirac et Alain Juppé : "J'imagine que Claude n'a pas fait parler son père, de la même manière que Bernadette Chirac qui me soutient ne fait pas parler son mari." Il a également souhaité ajouté, passablement énervé : "Elle fait ce qu'elle veut c'est parfaitement son droit, ça n'a pas plus d'importance que cela. Vous n'allez pas me demander non plus si le petit-fils soutient Juppé ou moi. Enfin, tout ça est un peu ridicule."

Samedi dernier, en interview, Claude Chirac a tenu à donner des nouvelles de son père. Selon sa fille, l’ancien chef de l’Etat irait "plutôt bien." Elle a ajouté qu’il suivait le débat de la primaire de la droite et du centre avec beaucoup "de joie et d’espoir." Une déclaration sous forme de clin d'oeil à Alain Juppé, qui caracole en tête des sondages depuis déjà plusieurs semaines.

Primaire à droite : Entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, le clan Chirac se déchire
Claude et Bernadette Chirac ne soutiennent pas le même candidat à la primaire de droite et du centre / ©maxppp
Ajouter un commentaire