Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Primaire à droite : François Fillon craint une nouvelle fraude le jour du vote

À deux jours du premier tour de la droite et du centre, les candidats s’inquiètent que la fraude s’invite dans le dépouillement des votes. François Fillon, encore marqué par sa bataille avec Jean-François Copé, tente de se rassurer.

La fraude. Le mot fait encore sacrément peur aux cadres du parti Les Républicains à deux jours du premier tour de leur grande primaire. Pour cause, la bataille pour la présidence du parti en 2012 entre François Fillon et Jean-François Copé a laissé des traces tenaces, laissant le parti au bord de la scission. C’est donc en connaissance de cause que l’ancien Premier ministre s’est assuré que toutes les précautions avaient été prises, cette fois, pour éviter toutes tricheries.

Pourtant, il ne cache pas que l’inquiétude persiste. ‘’Il y a toujours une inquiétude parce qu’il y a un passé, un passif dans ce domaine, explique-t-il sur BFMTV. On a mis beaucoup de garanties pour éviter que ça se reproduise, on a une Haute autorité qui a remarquablement fait son travail. Thierry Solère anime le comité d’organisation de façon absolument irréprochable’’, se rassure-t-il.

Gare aux mines de crayons cachées sous l’ongle

François Fillon en profite également pour mettre en garde ses concurrents, et leur soutien. Et se fait menaçant. ‘’Je dis, à travers vous et cette antenne à ceux qui pourraient être tentés de frauder : ce serait un désastre, un naufrage pour la droite française. Nous sommes sur le point de reprendre le pouvoir dans le pays et de gouverner la France, s’il y avait la moindre fraude à la primaire, cela nous disqualifierait’’, tonne-t-il.

Le candidat est tellement inquiet que la victoire lui soit – à nouveau semble-t-il dire – dérobée, qu’il a fait circuler un tract anti-fraude à l’attention des bénévoles présents dans les bureaux de vote ce dimanche. Parmi les conseils dispensés, ‘’ne pas quitter le BV de la journée’’ et faire ‘’attention aux mines de crayon sous l’ongle destinées à dégrader certains bulletins de vote au moment du dépouillement pour qu’il soit déclaré nul’’. Paranoïa ?

François Fillon
François Fillon s'inquiète d'un risque de fraude pendant la primaire / ©maxppp
Ajouter un commentaire