Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à droite : François Fillon recadré par les Républicains

Lors de son meeting de rentrée à Sablé-sur-Sarthe, François Fillon s'en est ouvertement pris à Nicolas Sarkozy. Face à ces attaques qui se multiplient entre candidats de la primaire, les Républicains réfléchissent à l'instauration d'un code de bonne conduite.

Halte aux attaques personnelles ! C'est en substance le message qu'adresse le parti des Républicains aux candidats à la primaire. Ce week-end du 27-28 août, la plupart des cadors du parti ont fait leur rentrée politique. Parmi eux, François Fillon tenait un meeting à Sablé-sur-Sarthe. Il en a profité pour tacler à plusieurs reprises l'ancien président de la République, en déclarant notamment : "Avoir une haute idée de la politique signifie que ceux qui briguent la confiance des Français doivent en être dignes. Ceux qui ne respectent pas les lois de la République ne devraient pas pouvoir se présenter devant les électeurs. Il ne sert à rien de parler d'autorité quand on n'est pas soi-même irréprochable". "Qui imagine un seul instant le général de Gaulle mis en examen ?", assène finalement l'ancien Premier ministre dans une attaque franche et directe pour Nicolas Sarkozy, mis en examen dans plusieurs affaires (affaire Bygmalion et affaire des écoutes téléphoniques). L'ex-chef d'État a estimé ce lundi 29 août sur RTL qu'il n'était pas nécessaire de répondre. "Je ne me donnerais pas le ridicule d'attaquer celui avec qui j'ai travaillé pendant cinq ans", estime Nicolas Sarkozy.

La sarkozie en faveur d'un "code de bonne conduite"

Cette sortie de François Fillon n'a vraisemblablement pas plu aux Républicains et à la sarkozie. Valérie Debord, porte-parole des Républicains et proche de Nicolas Sarkozy, a expliqué ce lundi 29 août en conférence de presse souhaiter l'instauration d'un "code de bonne conduite". Il faut "que nous soyons clairement sur le registre des idées et non pas sur le registre des personnes", explique-t-elle. Valérie Debord affirme que "le parti, comme Laurent Wauquiez (président par intérim des Républicains et proche de Nicolas Sarkozy, ndlr) l'a dit, sera garant de ce fait". Nicolas Sarkozy s'est d'ailleurs lui-même engagé à ne pas baser sa campagne sur des attaques personnelles. "Je m'y engage d'autant qu'après les primaires, il va falloir rassembler tout le monde et qu'il y aurait un parfait ridicule de se déchirer [...] pour appeler ensuite dans un bal des hypocrites à se retrouver sur une tribune", a-t-il estimé ce lundi 29 août sur RTL. Bernard Reynès, député-maire (LR) des Bouches-du-Rhône qui avait reçu Nicolas Sarkozy à Châteaurenard jeudi 25 août, avait quant à lui déjà demandé l'instauration de cette "charte de bonne conduite" en juin dernier.

Primaire à droite : François Fillon recadré par les Républicains
Pour lutter contre les (nombreuses) attaques personnelles, les Républicains envisagent l'instauration d'un code de bonne conduite / ©maxppp
Ajouter un commentaire