Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à droite: François Fillon répond à Alain Juppé sur son libéralisme

Les finalistes de la primaire de la droite et du centre ont tenu leur premier meeting de l'entre-deux tours. Arrivé largement en tête au premier scrutin avec 44% des voix, François Fillon était mardi 22 novembre au parc des expositions de Chassieu, près de Lyon. Au cours de son discours, le député de Paris a pris le temps de défendre son programme, jugé trop libéral par le clan de son adversaire Alain Juppé.

Premier temps fort de l'entre-deux tours de la primaire de la droite et du centre, François Fillon avait donné rendez-vous mardi 22 novembre à près de 6000 sympathisants au parc des expositions de  Chassieu, en banlieue lyonnaise. Autour de François Fillon étaient également présents, Bruno Le Maire, l'un des perdants du premier tour avec seulement 2.4% des voix, ainsi que le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez.
Prévue initialement à Marseille, cette première réunion publique s'est finalement tenue dans le Rhône. Un choix de dernière minute qui n'est pas anodin au regard du score que l'ancien Premier ministre a enregistré dans la région. Plus de 48%. Et le président de région s'est d'ailleurs réjoui d'accueillir à Lyon : "François, le primat des gaules". L'ancien soutien de Nicolas Sarkozy s'est dit être fier que François Fillon n'ait pas "eu honte de [ses] valeurs et de [ses] idées". 
C'est sur les coups de 20 heures et sous les cris de "Fillon président" que le candidat, favori des sondages, a commencé son discours. Comme demandé par Bruno Le Maire quelques minutes avant, François Fillon a tout de suite rendu hommage à Nicolas Sarkozy, grand perdant du premier tour de la primaire. "Nous étions différents, nous sommes différents mais nous avons formé ensemble l'un des tandems les plus efficace de la Ve République", s'est-il félicité.

François Fillon répond à Alain Juppé sur son libéralisme

Attaqué dès le soir du premier tour de la primaire sur son programme libéral, François Fillon a tenu à se défendre lors de son premier meeting. "A tort, Alain Juppé juge mon programme trop radical. Je lui rétorque si on n'est pas radical maintenant, quand est-ce qu'on le sera? " répond-t-il devant ses sympathisants, sifflant le nom de son adversaire. Avant de terminer par un "mieux vaut le risque d'oser que l'uniformité dans la médiocrité". Pendant l'heure, ce sera l'unique fois où François Fillon nommera distinctement son opposant Alain Juppé.
Pourtant, le député de Paris n'hésitera pas à réutiliser l'un des qualificatifs utilisés par Alain Juppé pour se décrire lors de son mandat de premier ministre. "Ça me fait sourire quand on m'accuse d'être libéral, comme au Moyen Age on traçait des croix sur les portes des lépreux. Et ça m'amuse qu'on dise que je suis droit dans les bottes.", répond-t-il avant de reprendre l'énumération de ses propositions.
Concernant autres demandes de clarifications d'Alain Juppé, notamment sur sa position au sujet de l'avortement, François Fillon a préféré esquiver pour ce premier meeting. Une question qui reste donc en suspens pour le dernier débat de cette primaire, jeudi 24 novembre.
 
maxppp
En meeting à Lyon, François Fillon défend son programmes face aux attaques du clan d'Alain Juppé.
Ajouter un commentaire