Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Primaire à droite : François Fillon se rêve en Margaret Thatcher

A quatre jours du second tour de la primaire de la droite et du centre, François Fillon était l'invité mercredi 23 novembre d'Europe 1. Une occasion pour l'ancien Premier ministre de répondre aux attaques de son adversaire Alain Juppé et de son entourage.

Suivre l'exemple de Margaret Thatcher n'est pas un souci pour le grand vainqueur du premier tour de la primaire de la droite et du centre. Alors que la veille le journal Libération consacré sa Une à un photomontage représentant l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy grimé en Margaret Thatcher, François Fillon s'est réjoui de cette comparaison au micro d'Europe 1, mercredi 23 novembre.
Et c'est même un compliment. Selon le candidat au programme jugé "trop libéral" par ses adversaires, "quand [Margaret Thatcher] est arrivée, la Grande-Bretagne était par terre, on ne travaillait pas, les syndicats étaient tout-puissants et l'industrie britannique s'en allait par pans entiers. Madame Thatcher a inversé la tendance, elle a remis l'Angleterre au travail, remis les syndicats à leur place. Aujourd'hui, les gouvernements britanniques profitent du travail qu'a fait madame Thatcher".

François Fillon a clarifié ses positions

Au cours de l'interview, le député de Paris a également profité pour répondre aux attaques du clan d'Alain Juppé. Et notamment sur "sa formule maladroite" sur la grossesse de Nathalie Kosciusko-Morizet. En 2009, alors que NKM était secrétaire d'Etat, François Fillon lui aurait refuser un poste de ministre à cause de sa grossesse. L'ancienne ministre a confirmé ces propos, mardi 22 novembre sur France Info mais en précisant que l'ancien Premier ministre l'avait appelé après pour s'excuser " de cette mauvaise plaisanterie".
De même, il a répondu à Alain Juppé qui lui demandait depuis lundi des clarifications sur sa position à propos l'IVG. Ainsi, François Fillon a rappelé que dans son livre, il avait écrit "que l'IVG est un droit pour les femmes et que personne ne reviendra dessus". "J'ai voté tous les textes qui permettaient d'améliorer l'accès de l'IVG pour les femmes. Alain Juppé se livre à des attaques basses. S'il dit cela, c'est pour faire planer un doute et je trouve ça inqualifiable", a-t-il poursuivi.
Enfin François Fillon s'est insurgé à propos de polémique autour de ses soutiens venus de l'extrême-droite. Pour l'ancien Premier ministre, il s'agit "encore d'une attaque inutile, politicienne, qui n'a pas de sens". 
 
Primaire à droite : François Fillon se rêve en Margaret Thatcher
Être comparé à Margaret Thatcher est un compliment pour François Fillon. / ©Capture d'écran Europe1
Ajouter un commentaire