Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à droite: Nicolas Sarkozy tacle François Fillon à Nîmes

Pour le dernier meeting de l'ancien chef de l’État à Nîmes, Nicolas Sarkozy a une nouvelle fois voulu marquer sa différence avec ses concurrents.

C'était le dernier jour de campagne pour Nicolas Sarkozy et toute son équipe. Alors que les dernières heures s'annoncent tendues entre le trio de tête entre Nicolas Sarkozy, Alain Juppé et Françoi Fillon, le meeting de l'ancien chef de l'Etat s'est déroulé dans la ville de Nîmes, à quelques kilomètres où sa campagne avait débuté le 25 août dernier à Châteaurenard.

Trois mois plus tard, la primaire n'a jamais été aussi serrée dans les sondages. Selon le dernier sondage Ipsos par Le Monde publié vendredi 18 novembre au soir, François Fillon arriverait en tête avec 30% des intentions de vote au premier tour de la primaire de la droite et du centre. Derrière, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy arriverait à égalité avec 29% des intentions de vote. La compétition s'annonce donc très serré jusqu'au bout.

"Le 7 mai, je sifflerai la fin de la récréation"

Dans cet ultime meeting avant le premier tour de la primaire de la droite et du centre, Nicolas Sarkozy a affirmé être "le président qui rétablira la République et l'autorité". Le candidat à la primaire se positionne comme un homme fort : "Le 7 mai 2017, je sifflerai la fin de la récréation, je serai le président qui rétablira la République", annoncait-il avec confiance.

Devant 3.000 personnes réunies dans la salle omnisports de la ville, l'ex-Président a poursuivi sur les deux thèmes principaux qui ont marqué sa campagne, la nation et la religion : "Ici, c'est la France, on vit comme un Français avec nos valeurs, nos lois, nos coutumes, ou alors, on n'est pas obligé de rester sur le territoire de la République française".

Tacle à François Fillon

Face à la montée de François Fillon dans les sondages, Nicolas Sarkozy a tenté de réagir en fustigeant le programme économique de son adversaire. "Je dis à François Fillon qu'aucune économie moderne n'a un taux de TVA à 22%. Où est le changement si après les hausses d'impôts de la gauche, il y avait les hausses de la droite ? ", a t-il martelé lors de son discours.

Primaire à droite: Nicolas Sarkozy attaque François Fillon à Nîmes
Nicolas Sarkozy a une nouvelle fois voulu marquer sa différence avec ses concurrents dans son dernier meeting à Nîmes / ©maxppp
Ajouter un commentaire