Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Primaire à droite : de nombreuses anomalies lors du vote

Lors du premier tour de la primaire de la droite et du centre, de nombreuses anomalies ont été repérées. Problème de monnaie, de feuille d'émargement ou encore d'assesseurs.

Etat des lieux à 17h30. Le premier tour de la primaire de la droite et du centre est actuellement en cours. De nombreux électeurs se sont rendus aux urnes, provoquant plusieurs couacs dans l’organisation de ce scrutin. Tout semblait pourtant avoir été prévu pour éviter les risques de fraude et ne pas ainsi revivre la même confusion provoquée en novembre 2012 lors de l’élection du président de l’UMP.

Dans la ville de Châteaurenard, dans les Bouches-du-Rhône, l’un des assesseurs de François Fillon n’aurait pas pu entrer dans l’unique bureau de vote de la ville, selon une information révélée par nos confrères de l’Obs. La Haute autorité aurait été saisie. Le maire de la ville, Bernard Reynes, s'est pour sa part montré scandalisé par cette information. Il a fait savoir que l’intéressé n’était pas inscrit comme assesseur et qu'il suivait le scrutin depuis 8h.

Les couacs se multiplient lors du premier tour de la primaire de la droite et du centre

Selon nos confrères d’Europe 1, dans certains bureaux de vote, il y aurait eu confusion entre la charte des valeurs et la feuille d’émargement. Il y aurait aussi eu des problèmes dans certaines villes, concernant les deux euros de participation obligatoire pour participer au scrutin. Certains électeurs n’ayant pas de monnaie, ont provoqué de sérieux problèmes d’appoint. De nombreux électeurs se seraient également trompés de bureaux de vote. Dans certaines villes enfin, il n’y aurait même pas eu assez d’enveloppes pour voter, provoquant l’arrêt momentané du scrutin. De son côté le maire de la Réunion aurait déjà déposé cinq recours : "Émargement déjà signé, votants qui ne payent pas, assesseurs refusés", selon un journaliste présent sur place.

La Haute autorité de la primaire de la droite et du centre, chargée de veiller au bon déroulement du scrutin, doit très certainement être sur le pied de guerre. Les bureaux de vote doivent fermer leurs portes à 19h. Les résultats devraient être connus dans la soirée.

 

 

Primaire à droite : de nombreuses anomalies lors du vote
Les soucis se multiplient lors du premier tour de scrutin de la primaire de la droite et du centre / ©maxppp
Ajouter un commentaire