Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à droite: pour Florian Philippot, "François Fillon porte l'intégralité du bilan de Nicolas Sarkozy"

Invité sur Europe 1 mercredi 23 novembre, le vice-président du Front national Florian Philippot tacle sévèrement le candidat vainqueur du premier tour de la primaire de la droite et du centre, François Fillon. Il estime que l'ancien Premier ministre porte "l'intégralité du bilan de Nicolas Sarkozy.

Trois jours après le premier tour de la primaire de la droite et du centre, le Front national continue d'attaquer le vainqueur François Fillon, un candidat jugé dangereux pour l'extrême droite. A commencer par le vice-président du parti de Marine Le Pen, Florian Philippot. Invité dans la matinale d'Europe 1, mercredi 23 novembre, il demande à François Fillon "de porter d'intégralité du bilan de Nicolas Sarkozy"
"Quand on a été cinq ans, du premier jour au dernier du mandat, le seul et l'unique Premier ministre d'un président, on porte l'intégralité de son bilan", a expliqué Florian Philippot, pointant du doigt l'intervention de la France en Libye, la suppression de postes dans les forces de l'ordre, le traité de Lisbonne, ...

Le Front national, plus à gauche que le parti Les Républicains

Jugés anti-sociaux ou encore anti-familiaux, les programmes des deux candidats finalistes de la primaire de la droite et du centre sont sévèrement critiqués par le vice-président du Front national. Pour Florian Philippot, les promesses de François Fillon sont "extrêmement violent pour les classes populaires et moyennes" avec notamment le retour sur les heures égales et le plafond de 48 heures de la directive européenne.
Concernant l'ouverture d'une nouvelle enquête sur le financement des campagnes électorales du Front national entre 2014 et 2016, Florian Philippot clame l'innocence de son parti. Pour lui, "cela ressemble à de l'acharnement judiciaire pur et simple.
 
Primaire à droite: pour Florian Philippot,
Pour le cadre du FN Florian Philippot, François Fillon doit endosser le bilan du quinquennat de Nicolas Sarkozy / ©maxppp
Ajouter un commentaire