Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à droite : Rachida Dati moque l’hypocrisie de Jean-François Copé face à Nicolas Sarkozy

Invitée sur le plateau d’Itélé ce vendredi, Rachida Dati est revenue sur le premier débat de la primaire de la droite et du centre. L’ancienne garde des Sceaux s’est agacée que Jean-François Copé s’en soit pris à Nicolas Sarkozy alors qu’il promettait d’être un candidat ‘’bienveillant’’.

Jean-François Copé n’a pas retenu ses coups envers Nicolas Sarkozy sur  le plateau du premier débat de la primaire de la droite et du centre. Selon l’ancien ministre du Budget, c’est lui qui était à l’origine de la loi sur l’interdiction de la burqa votée en 2010. Lui encore qui aurait contraint la majorité, Nicolas Sarkozy en tête, à la présenter à l’Assemblée nationale. Un sacré affront pour l’ancien président qui n’a pas hésité à méchamment douché son concurrent. Sur le plateau d’Itélé ce vendredi, Rachida Dati, sarkozyste (re)convaincue, s’est fait un plaisir de moquer l’attitude du député-maire de Meaux. ‘’Vous savez, moi je connais bien Jean-François Copé. En 2007, il rêvait de rentrer au gouvernement, il a été déçu de ne pas y être’’, lâche-t-elle.

Rachida Dati n’hésite pas à tacler l’hypocrisie des concurrents de Nicolas Sarkozy. ‘’Comment voulez-vous ceux qui ont rêvés d’être ses ministres, qui ont rêvés d’y rester puissent hier le contester sur sa crédibilité et sa légitimité, c’était impossible’’, assure-t-elle.

La potion magique de Jean-François Copé

Impossible ? Pas vraiment. Jean-François Copé, toujours lui, n’a pas hésité à attaquer Nicolas Sarkozy dès les premières minutes du débat. ‘’Il y a 10 ans en 2007, j’avais, comme des millions de Français, espérer en la rupture que proposait Nicolas Sarkozy pour notre pays (…) Cette rupture, malheureusement, on ne l’a pas faite’’, sifflait-il.

Ces attaques frontales auront au moins permis à Rachida Dati de rappeler qu’au retour de sa ‘’traversée du désert’’, Jean-François Copé avait promis de cesser les petites attaques personnelles. ‘’Jean-François Copé disait ‘oui j’ai beaucoup fait de petites phrases, des attaques injustes, j’ai été violent’, rappelez-vous il disait ‘maintenant je suis dans la bienveillance’. Bah… ça marche pas, je pense qu’il faut qu’il reprenne une petite potion magique qu’il s’était prise il y a quelques temps’’, ironise l’ex Garde des sceaux. Nicolas Sarkozy, lui, aura préféré s’attaquer aux socialistes plutôt que de répondre aux attaques, nombreuses, de ses concurrents.

Rachida Dati - Jean-François Copé
Rachida Dati rappelle à Jean-François Copé sa promesse de bienveillance après ses tacles à Nicolas Sarkozy / ©maxppp
Ajouter un commentaire