Présidentielle 2017

Primaire à gauche : 7 Français sur 10 pas convaincus par les projets économiques des candidats, selon un sondage

Selon un sondage Odoxa réalisé pour Les Échos et Radio Classique publié ce 28 décembre, 7 Français sur 10 estiment que la primaire de la gauche ne permettra pas de « voir émerger un projet de réformes économiques intéressantes pour l’avenir. » Paradoxalement, certaines propositions des candidats sont très bien accueillies.

Les débats télévisés de janvier changeront-ils la donne ? Selon un sondage Odoxa réalisé pour Les Échos et Radio Classique publié ce 28 décembre les candidats de la primaire de la gauche peinent à convaincre les électeurs. L’enquête révèle que 69 % des Français estiment que la primaire ne permettra pas de "voir émerger un projet de réformes économiques intéressantes pour l’avenir." Chez les sympathisants de gauche, la proportion tombe à 44 % tandis que les sympathisants socialistes sont encore 33 % à douter de la capacité des candidats à porter un projet crédible.

Paradoxe

Étonnamment, beaucoup des mesures proposées par les candidats recueillent pourtant les suffrages des électeurs. 86 % des sondés sont ainsi favorables à la proposition d’Arnaud Montebourg de réserver 80 % des marchés publics aux PME françaises et 77 % voient d’un bon œil la défiscalisation des heures supplémentaires prônée par Manuel Valls. Ils sont aussi 74 % à dire oui à la création d’un bouclier fiscal pour les plus modestes défendue par Vincent Peillon. Benoît Hamon divise davantage avec sa proposition d’instaurer un revenu universel – il ne convainc que 48 % des Français.

Manuel Valls domine

Odoxa relève que sur le plan économique c’est Manuel Valls qui prend l’avantage, mais par défaut. Selon l’enquête, 36 % des Français, 39 % des sympathisants de gauche et 53 % des sympathisants du PS se sentent "le plus proche[s] ou le moins éloigné[s]" des propositions défendues par l’ancien Premier ministre. Il distance, dans l’ordre, Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Vincent Peillon. Valls a pour lui d’incarner un social-libéralisme clair alors que ses trois principaux adversaires se disputent le créneau d’une ligne plus à gauche.

Primaire à gauche : 7 Français sur 10 pas convaincus par les projets économiques des candidats, selon un sondage
Selon un sondage Odoxa pour Les Échos et Radio Classique, 7 Français sur 10 ne sont pas convaincus par les propositions économiques des candidats de la primaire de la gauche. / ©maxppp
Ajouter un commentaire