Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : "Arnaud Montebourg ignore deux réalités sur l'Europe" estime Pierre Moscovici

Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg ont déjà affiché leurs différends à de nombreuses reprises. Invité d'Europe 1 le samedi 14 janvier, Pierre Moscovici "voudrait que la gauche soit fière de l'Europe".

"Je voudrais que la gauche soit fière de l'Europe". C'est sur ces mots qu'est intervenu Pierre Moscovici au micro d'Europe 1 ce samedi 14 janvier. Alors que le premier débat de la primaire de la gauche se tenait jeudi 12 janvier sur TF1, le commissaire européen "n'a pas encore compris les lignes de fractures" entre les candidats.

Pour les prochains débats, l'ancien ministre de l'Economie "attend encore que les deux prochains débats soient un peu éclairants sur les différences et un peu plus musclés." Même s'il trouve que quatre candidats : Manuel Valls, Arnaud Montebourg, Benoit Hamon et Vincent Peillon, se détachent déjà dans cette primaire.

"Arnaud Montebourg ignore deux réalités sur l'Europe"

Pierre Moscovici voudrait que la gauche assume "son identité européenne", qu'elle soit "fière de l'Europe", qu'elle soit "active sur l'Europe", "offensive sur l'Europe." L'ancien ministre observe deux tendances à gauche : une tendance d'euroscepticisme qui souhaite se confronter avec l'Allemagne. "Quand Arnaud Montebourg dit qu'on va confronter une europe conservatrice et une Europe progressiste et qu'on va se confronter avec Berlin, il ignore deux réalités : l'Europe est un compromis. La deuxième chose qu'il ignore c'est que le franco-allemand est la base de tout." Dans cette belle alliance populaire, Pierre Moscovici "met Arnaud Montebourg un peu à part, les trois autres sont européens, mais ils n'ont pas le même projet européen"

"Il y a aussi un euroscepticisme plus nouveau, qui est soft. On ne dit rien de mal, mais on dit rien de bien". Le journaliste d'Europe 1 lance alors : "c'est le portrait-robot de Manuel Valls ?". Le commissaire européen répond : "Non je pense que Manuel Valls, qui a été premier ministre, est un européen par essence. Il est né à Barcelone, naturalisé Français. J'ai envie de lui dire :'encore un effort !' pour faire un peu plus."

Pierre Moscovici proche d'Emmanuel Macron ?

Pierre Moscovici salue les efforts d'Emmanuel Macron concernant l'Europe. Selon lui, "Emmanuel Macron a bien compris ce qu'étaient les enjeux : une France leader, qui soit capable avec l'Allemagne de refonder l'Europe et de conforter la zone euro. Il dit aussi ce que j'avais dit avant lui : Madame Merkel a besoin en France de compréhension et de soutien. Sur les réfugiés, nous avons eu une attitude trop timide, regrette Pierre Moscovici. Je n'ai pas apprécié qu'on la critique là-dessus. La chancelière est une femme qui mérite notre respect."

Primaire à  gauche :
Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg ont déjà affiché leurs différends à de nombreuses reprises. Invité d'Europe 1, Pierre Moscovici "voudrait que la gauche soit fière de l'Europe". / ©maxppp
Ajouter un commentaire