Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : Benoît Hamon décroche le soutien d’Edouard Martin, et tant pis pour Arnaud Montebourg

L’eurodéputé Edouard Martin a choisi de soutenir Benoît Hamon dans sa course à la primaire de la gauche. Une déconvenue pour Arnaud Montebourg qui l’a épaulé lors de la crise à Florange.

Il est le visage de la lutte contre les licenciements massifs du site industriel de Florange. Edouard Martin, leader du mouvement pour sauver les emplois du site en 2012 et désormais eurodéputé, roule pour Benoît Hamon. C’est une ‘’belle prise’’ pour le candidat à la primaire de la gauche, comme le souligne Libération, qui vient appuyer la popularité montante de l’ancien ministre de l’Éducation. Dans une interview accordée au quotidien, Edouard Martin explique les raisons de son choix. ‘’Son programme me touche (…) Benoît souhaite donner plus de place à la société civile (…) et pour lui le travail est un lieu d’émancipation, et non pas un lieu de souffrance’’, argumente l’eurodéputé.

Pour Edouard Martin, la décision de soutenir Benoît Hamon s’est faite après son passage à l’Emission Politique de France 2. Si elle a été peu suivie par les téléspectateurs, contrairement à celle d’autres candidats, la prestation de Benoît Hamon a été saluée par les électeurs de gauche, qui se sont dit à 63% convaincus par le jeune candidat. ‘’Je l’ai trouvé excellent. J’ai vu un homme qui connaît ses dossiers et qui a une vision pour la France : le partage du travail, le revenu universel et la place des citoyens dans une démocratie’’, appuie Edouard Martin.

Un coup dur pour Arnaud Montebourg

Ce soutien de poids pour Benoît Hamon est une chance autant qu’il est une déconvenue pour Arnaud Montebourg. C’est lui, alors ministre de l’Économie, qui s’est battu sur le dossier de Florange aux côtés d’Édouard Martin. Lui, encore, qui défend ardemment avoir sauvé les emplois du site en 2012 maintenant qu’il est, lui aussi, en campagne pour la primaire de la gauche. ‘’J’ai beaucoup de sympathie et d’amitié pour Arnaud Montebourg que j’ai connu sur le dossier Florange. Moi j’étais le syndicaliste et lui, le ministre. Je l’ai toujours dit, et je le répète, Montebourg a fait le job sur le dossier. (…) Sans lui, à ce moment-là, on n’aurait pas réussi à limiter la casse’’, abonde Edouard Martin.  

C’est toutefois vers Benoît Hamon que se portera son vote le 22 janvier prochain lors du premier tour de la primaire. ‘’Benoît est plus européen et moins souverainiste’’, explique Edouard Martin qui concède que les deux hommes ‘’sont à peu près sur la même longueur d’ondes’’. L’eurodéputé l’assure, si Arnaud Montebourg devait se retrouver face à Manuel Valls, cas de figure souvent évoqué par les sondages, il n’hésiterait pas une seconde. Tout en souhaitant que l’ancien ministre de l’Économie soit prêt à en faire autant, si Benoît Hamon le devance. 

Edouard Martin
L'ancien syndicaliste de Florange soutient Benoît Hamon pour la primaire à gauche / ©maxppp
Ajouter un commentaire