Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : Benoît Hamon le plus applaudi par les jeunes socialistes

Les candidats à la primaire se sont exprimés lors d'une convention organisée par le Mouvement des jeunes socialistes ce samedi 14 janvier. Et parmi les discours, c'est Benoît Hamon qui a été désigné comme le vainqueur des applaudissements.

Vainqueur des applaudissements, Benoît Hamon entretient une belle dynamique depuis quelques jours. Le premier débat de la primaire de la gauche semble avoir été bénéfique pour Benoît Hamon. L'ancien ministre, au coude à coude avec Arnaud Montebourg, prend la deuxième place derrière Manuel Valls selon un sondage Elabe pour BFMTV daté du 14 janvier. Dans le détail, ce sondage indique Manuel Valls à 31%, Benoit Hamon à 25% et Arnaud Montebourg à 24%.

Face à cette belle percée, Benoît Hamon entend bel et bien entretenir sa nouvelle avance. Samedi 14 janvier, le Mouvement des jeunes socialistes recevaient six candidats à la primaire de la gauche : Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, François de Rugy, Jean-Luc Bennahmias, Manuel Valls et Vincent Peillon. Et parmi tous ces candidats, c'est Benoît Hamon qui a été le plus applaudi par les 300 militants.

Benoît Hamon séduit les militants

Longtemps considéré comme le troisième homme de cette primaire, Benoît Hamon a le vent en poupe. Il réussit à convaincre les militants du Parti Socialiste notamment grâce à son "revenu universel", à sa "révolution numérique", mais aussi à sa taxe sur les robots, nécessaire pour financer le revenu universel.

Dans son discours : "si je ne devais me réjouir que d'une chose, c'est que cette primaire qui devait avoir lieu sur les questions d'identité, de fermeté, elle a lieu sur les questions sociales grâce au revenu universel d'existence. Et que l'on soit pour ou contre, c'est une manière d'ouvrir le débat sur les questions sociales".

Manuel Valls contre le Front National

Manuel Valls a, avant tout, axé son discours sur la jeunesse, et sur le Front National. Alors que l'ancien premier s'est inquiété à de nombreuses reprises à la montée du FN, il y affirme : "quand je me suis engagé en politique, il y avait cette idée que la jeunesse était forcément progressiste. Mais aujourd'hui, une partie de la jeunesse est tentée par l'extrême droite.

Vincent Peillon offensif

A la veille du deuxième débat de la primaire de gauche, les discours ont montré les premiers points de divergence entre les candidats. Au premier plan, on note la présence de Vincent Peillon qui est apparu plus offensif envers ses rivaux : "Imaginez face à Fillon, dire oui, nous les socialistes on ne croit plus à la croissance, l'emploi va se détériorer, on va donc donner un revenu à tout le monde qui va coûter 400 milliards et pour ça on va taxer les robots. On n'est pas sur les vrais sujets, on est sur des choses dont on sait qu'on ne les fera pas".

Primaire à gauche : Benoît Hamon le plus applaudi par les jeunes socialistes
Les candidats à la primaire se sont exprimés lors d'une convention organisée par le Mouvement des jeunes socialistes ce samedi 14 janvier. Et parmi les discours, c'est Benoît Hamon qui a été désigné comme le vainqueur des applaudissements. / ©maxppp
Ajouter un commentaire