Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : Benoît Hamon se dit prêt à discuter avec Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon en cas de victoire

S’il gagne la primaire à gauche, Benoît Hamon se dit ouvert au dialogue avec Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon ou encore Yannick Jadot. Il souhaiterait ainsi œuvrer au rassemblement de la gauche.

Rassemblement. La primaire à gauche aura lieu les 22 et 29 janvier prochains. Sept candidats sont en lice : Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, Manuel Valls, Sylvia Pinel, Jean-Luc Bennahmias et François de Rugy. Deux candidats ont été exclus de cette primaire : Gérard Filoche et Fabien Verdier. De nombreux candidats, qui devront se rassembler un fois la primaire de la Belle Alliance Populaire terminée. Invité ce lundi 2 janvier sur Europe 1, Benoît Hamon se montre certain que sa famille réussira à se réunir : "Je suis dans des primaires qui visent à ce que tous les autres soutiennent le gagnant, il n’y a pas plus rassembleur." Pour Benoît Hamon, il n’y a pas de candidat naturel. Tous doivent se soumettre au système de la primaire : "Chacun d’entre nous aurait pu être candidat sans passer par des primaires et considérer qu’il était la solution, avec un S majuscule, c’est-à-dire l’homme providentiel pour sauver la gauche." Le député des Yvelines évoque sans aucun doute les candidatures d’Emmanuel Macron et de Jean-Luc Mélenchon, qui ont décidé de bouder la primaire à gauche. Il le déplore :"Je trouve qu’il y a une forme d’immaturité politique à se considérer comme l’homme providentiel."

Benoît Hamon fait un pas vers Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon

Au micro d’Europe 1, ce lundi 2 janvier, l’ancien ministre de l’éducation nationale prend "un engagement" : "Si le 29 janvier les électeurs de gauche me font l’honneur de me choisir comme leur candidat, la première chose que je ferais sera de proposer à Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot que nous nous rencontrions, sans doute séparément au début, pour voir sur quelles bases nous pourrons organiser le rassemblement de la gauche."Le candidat de la primaire à gauche sera élu le 29 janvier prochain. 8 000 bureaux de vote devraient accueillir les électeurs un peu partout en France.

Primaire à gauche : Benoît Hamon se dit prêt à discuter avec Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon en cas de victoire
Benoit Hamon se dit prêt à dialoguer avec ses adversaires dans le but de rassembler la gauche / ©maxppp
Ajouter un commentaire