Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : combien iront voter au premier tour ? Les socialistes ont la réponse

Le Parti Socialiste a bien l'intention que la primaire de la gauche soit une grande réussite. A 24 heures du premier tour du scrutin, les socialistes se sont exprimés sur le possible nombre de votants dimanche et sur les conséquences de ce chiffre "primordial".

L'enjeu est de taille pour le Parti Socialiste. A la veille du premier tour de la primaire de la gauche, le PS a besoin de se rassurer et de montrer ce dont il est encore capable à quelques mois de l'élection présidentielle de 2017. Néanmoins, la peur plâne toujours au-dessus de la tête des socialistes : d'autant plus avec les mauvais sondages du PS à l'élection présidentielle 2017 à cause de l'ombre d'Emmanuel Macron.

Selon nos confrères de Libération qui ont récolté les petites phrases des politiciens, les socialistes restent optimistes et espèrent encore convaincre les Français. Mathieu Hanotin, proche de Benoît Hamon estime que "la primaire est vraiment en train de prendre". Pour le soutien de Vincent Peillon, la députée Karine Berge constate que "dans les fédérations, on n'a aucun mal à mobiliser nos militants. Ils ont poussé la porte pour venir donner un coup de main. C'est un signe que la mobilisation sera bonne".

Jean-Christophe Cambadélis a le rôle de l'optimiste

Premier secrétaire du Parti Socialiste, Jean-Christophe Cambadélis est le plus optimiste. Il est même persuadé que la primaire de gauche sera une réussite : "notre pari est déjà presque gagné. Des débats de qualité nous ont permis de nous replacer au coeur du débat à gauche".

Les proches de Manuel Valls dramatisent

Tout le monde ne voit pas la vie en rose au Parti Socialiste. D'un côté, les proches d'Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, de l'autre, Manuel Valls. Et chez ces derniers, si Manuel Valls ne gagne pas la primaire, tous les parlementaires socialistes iront vers Emmanuel Macron : "Si Hamon ou Montebourg sort vainqueur, menace un proche de l'ancien chef de la majorité, dès le 30 janvier, vous avez un appel de 200 parlementaires socialistes pour aller chez Macron et c'est l'explosion".

Primaire à gauche : combien iront voter au premier tour ? Les socialistes ont la réponse
A 24 heures du premier tour du scrutin, les socialistes se sont exprimés sur le possible nombre de votants dimanche et sur les conséquences de ce chiffre "primordial". / ©maxppp
Ajouter un commentaire