Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche - Le Débat : ‘’Les candidats ont intérêt à se serrer les coudes’’ pour Bruno Masure (Exclu Vidéo)

Le journaliste, qui vient de publier Élysée Academy, a accepté de répondre aux questions de Non Stop Politique. Il est notamment revenu sur la difficile réconciliation de la gauche à l’issue d'une primaire jalonnée de nombreux désaccords.

Les candidats à la primaire de la gauche s’affronteront ce dimanche soir lors d’un deuxième débat, retransmis sur Itélé, BFM et RMC. La faute à une primaire calibrée à l’origine pour François Hollande, les sept prétendants doivent faire leurs preuves en un temps record. Tout en se gardant d’être trop critiques à l’égard de leurs concurrents, sous peine de sérieusement fragiliser la ‘’réconciliation finale’’, indispensable à la bonne marche de la gauche. À l’élection présidentielle comme après.

Pour Bruno Masure, que Non Stop Politique  a rencontré à l’occasion de la sortie de son nouveau livre Élysée Academy, les candidats ont tout intérêt à faire front commun. ‘’Ils ont tout intérêt à se serrer les coudes et à taire - au moins publiquement -  leurs divergences. C’est déjà tellement compliqué, tellement mal barré que si en plus ils se font des crochets entre eux...’’, raille l’écrivain.

‘’La réconciliation finale risque d’être un peu plus compliquée que d’habitude...’’

Au délà de l’élection présidentielle, déjà perdue pour la gauche dans tous les cas de figure si l’on en croit les sondages, il est vital pour le Parti socialiste d’essayer de garder un maximum de sièges à l’Assemblée nationale lors des législatives du mois de juin, sous peine de disparaître. ‘’S’ils se retrouvent à  être 50 au Parlement au lieu de 300 aujourd’hui, ça va poser de sérieux problèmes’’, prévient Bruno Masure. ‘’Ils ont tout intérêt à sinon gagner faire un bon score, la nécessité fait loi’’, ajoute le journaliste.

La partie, pourtant, semble loin d’être gagnée. Les divergences  entre Manuel Valls et ses principaux concurrents, Benoît Hamon et Arnaud Montebourg en tête, sont profondes. Et de manière générale, les piques fusent facilement chez les socialistes, souligne encore Bruno Masure. ‘’Ils ont un peu trop l’habitude de se tirer dans les pattes les uns des autres...’’, note l’écrivain  qui prévient, pour conclure, que ‘’la réconciliation finale risque d’être un  peu plus compliquée que d’habitude...’’.

 

Primaire à gauche : tout ce qu'il faut savoir sur le deuxième débat
Le journaliste Bruno Masure rappelle aux candidats de la primaire à gauche qu'ils ont intérêt à se serrer les coudes / ©maxppp
Ajouter un commentaire