Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : la désertion des militants à la convention de la Belle Alliance Populaire

Le Parti Socialiste organise ce samedi 3 décembre la convention nationale de la Belle alliance populaire, en vue de la primaire de la gauche. Le ministre des Sports, Patrick Kanner, s'est montré "un peu sonné par la décision de François Hollande" un peu comme un "phénomène de deuil".

La gauche se lance enfin dans la course à la primaire après plusieurs semaines d'incertitudes concernant la candidature de François Hollande. Aujourd'hui, samedi 3 décembre, se tenait la convention nationale de la Belle alliance populaire à La Villette à Paris. Alors que tous les regards étaient jusqu'ici braqués sur le duo François Hollande et Manuel Valls qui a renoncé à participer et à prendre la parole lors du meeting, Patrick Kanner est intervenu sur BFMTV pour exprimer sa pensée sur la non-candidature de François Hollande.

"La décision de François Hollande a été pour beaucoup douleureuse. Moi je l'ai ressenti comme cela. En même temps, quand il y a un phénomène de deuil peut-être, il faut savoir réagir et rebondir. Tout simplement parce que la vie continue et la vie qui consiste à lutter contre le programme de la droite, notamment porté par François Fillon. François Fillon, c'est un programme punition, un programme de classe, donc aujourd'hui c'est la première étape de la reconquête des esprits et des coeurs pour les formations de gauche.

3.000 militants au meeting

Le journaliste de BFMTV demande alors au ministre de la ville, de la jeunesse et des sports : "Derrière-vous, il y a beaucoup beaucoup de chaises vides. En septembre dernier, Jean-Christophe Cambadélis disait que la gauche rassemblerait 10.000 personnes. Il y en a moins de 3.000 aujourd'hui, comment vous l'expliquez ?"

Le ministre Patrick Kanner répond : "De nombreux militants sont encore un peu sonnés par la décision de François Hollande. Je vous ai parlé de phénomène de deuil, on va rebondir, je vous rassure. Ce n'est que la première étape. Le 15 décembre, nous aurons tous nos candidats à la primaire de la gauche et vous verrez que le 29 janvier, nous aurons un candidat qui portera la gauche de gouvernement comme un combat personnel et comme un combat collectif face à Monsieur Fillon et face à l'extrême droite".

Primaire à gauche : moins de militants que prévu à la convention de la BAP
Le Parti Socialiste organise ce samedi 3 décembre la convention nationale de la Belle alliance populaire, en vue de la primaire de la gauche. / ©maxppp
Ajouter un commentaire