Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : Emmanuelle Cosse dénonce ‘’le bal des ego masculins’’

Sur le plateau de Dimanche en politique sur France 3, la ministre du logement déplore la multiplication des candidatures à la primaire de la gauche. Emmanuelle Cosse y voit l’exemple d’un lassant ‘’bal des ego masculins’’.

Avec six candidats déclarés, bientôt sept avec l’officialisation imminente de la candidature de Vincent Peillon, la primaire de la gauche est déjà bien chargée. Elle le serait même davantage avec les candidatures de Pierre Larrouturou, Sébastien  Nadot et Bastien Faudot, finalement recalés par Jean-Christophe Cambadélis au prétexte que la primaire ‘’ce n’est pas open-bar’’. Parmi ses 7 candidats, aucune femme. La seule en lice, Marie-Noëlle Lienemann, s’est désistée après l’annonce de la candidature de Manuel Valls, espérant ainsi éviter un éparpillement des voix favorables à l’ancien Premier ministre.

Cette primaire de la gauche bien remplie agace Emmanuelle Cosse. La ministre du logement, invité sur le plateau de Dimanche en politique sur France 3, se dit ‘’surprise par la multiplication soudaine des candidatures’’. ‘’J’ai dit il y a quelques jours que je trouvais que c’était le bal des ego masculins mais je le pense vraiment. Je crois beaucoup à la primaire, je l’ai toujours défendue. (…) Il y a un moment où on est à 5-6 candidat du PS et je pense que le concours de ‘et moi et moi et moi’, à un moment ça va’’, s’agace-t-elle. Et cette multiplication des candidatures lui semble d’ailleurs très ‘’superflue’’ dans la ‘’gravité du moment’’ : comprendre la candidature de François Fillon et celle de Marine Le Pen, tous deux en tête des sondages.

Emmanuelle Cosse met en garde les ‘’soi-disant’’ candidats écologistes

En ancienne secrétaire du parti Europe-Écologie-les-Verts, Emmanuelle Cosse déplore d’autant plus le nombre de candidats qu’aucun ne semble porter de véritable projet pour l’écologie. Exception faite de François de Rugy, pour lequel la ministre du logement a déjà annoncé son soutien. Se trouve dans son viseur en particulier Arnaud Montebourg, régulièrement attaqué pour son manque affiché de propositions environnementales et pour son soutien à l’énergie nucléaire, notamment.  ‘’Si M. Montebourg par exemple veut gagner cette primaire il faudra que très rapidement il fasse attention à ce qu’il propose sur des sujets comme le diesel, comme le gaz de schiste, comme l’évolution énergétique de ce pays’’, prévient Emmanuelle Cosse.

Et gare à ceux dont les propositions écologistes ne seraient que des promesses de campagne, la ministre veille au grain. ‘’Je regarde les actes, je regarde ce que les uns et les autres votent quand ils sont élus et je peux vous dire qu’aujourd’hui j’attends encore beaucoup de ces personnes qui sont soi-disant écolo  lorsqu’ils sont en campagne et qui le sont beaucoup moins tous les jours quand il faut répondre de ses actes’’, s’agace-t-elle. Les voilà prévenu. 

Emmanuelle Cosse
Emmanuelle Cosse déplore le ''bal des ego masculins'' / ©maxppp
Ajouter un commentaire