Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : François Hollande juge que Vincent Peillon "n’est pas préparé"

Depuis son renoncement le 1er décembre dernier, François Hollande n’a tenu, pour l’heure, à soutenir ouvertement aucun candidat. Selon le Canard Enchainé daté du mercredi 21 décembre, l’actuel locataire de l’Élysée aurait même estimé que Vincent Peillon n’était "pas préparé."

Pas prêt ! Le 1er décembre dernier, François Hollande a annoncé en direct de l’Elysée qu’il renonçait à briguer un second mandat. Une décision qu’il déclare "regretter" aujourd’hui, selon une information du Point. Il pensait que Manuel Valls s’imposerait au parti socialiste mais pour le moment ce n’est pas franchement le cas. L’occasion pour l’actuel locataire de l’Élysée d’envisager pourquoi pas de revenir aux affaires. Certains hollandais espèreraient même en secret, que François Hollande puisse à nouveau se lancer dans la course à la présidentielle si le candidat de la primaire à gauche n’arrivait pas à faire le poids face à Emmanuel Macron ou à Jean-Luc Mélenchon. Un scénario qui semble néanmoins peu probable.

François Hollande adresse un petit tacle à Vincent Peillon

Une chose reste certaine, François Hollande suit de près la primaire à gauche. Le chef de l’État n’a donné son soutien à aucun candidat, et semble même pour l’heure, vouloir tacler certains d’entre eux. Le Canard Enchainé a révélé ce mercredi 21 décembre, que François Hollande s’était montré "étonné" de la candidature de Vincent Peillon. Le président de la République aurait même déclaré : "Peillon n'est pas préparé" avant de noter une "légèreté absolue" de la part de l’ancien ministre de l’éducation nationale. Invité ce mercredi 21 décembre au micro d’RTL, Vincent Peillon est revenu sur ces propos : "Je ne sais pas si ces citations sont exactes ou pas. Moi je pense que je suis préparé, mais ce n'est pas à moi de le dire. Et on le verra. C’est aux Français de juger."  Le candidat à la primaire de la gauche a ajouté : "Sur le fond des choses, je pense que c'est une erreur de penser qu'être préparé veut dire être tous les jours dans la visibilité médiatique (...) Et je ne crois pas qu'il faut indexer, je l'entends beaucoup, l'indice de bruit à l'indice de travail". Les électeurs de gauche choisiront leur candidat à la présidentielle les 22 et 29 janvier prochains.

Primaire à gauche : François Hollande juge que Vincent Peillon
François Hollande sort de sa réserve et juge négativement la candidature de Vincent Peillon / ©maxppp
Ajouter un commentaire