Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : François Hollande pas convaincu par les candidats

Alors que le deuxième débat de la primaire de la gauche était diffusé sur BFM TV et iTélé, François Hollande assistait au même moment au spectacle de Michel Drucker au théâtre des Bouffes-Parisiens. Mais le chef de l’État ne rate rien de la primaire pour autant…

C’est ce qui s’appelle donner le change. François Hollande a beau s’être retiré de la course à la présidentielle, il suit de très près les débats entre les 7 candidats de la primaire de la gauche. Mais il n’hésite pas à troubler les esprits. Le 15 janvier, il a assisté au spectacle de Michel Drucker au théâtre des Bouffes-Parisiens alors que dans le même temps le deuxième débat de la primaire était diffusé sur BFM TV et iTélé.

Une manière de montrer ce qu’il pense de la primaire. Alors que l’un de ses proches, Dominique Villemot, a laissé entendre dans Le Journal du dimanche qu’il pourrait soutenir Emmanuel Macron à l’élection présidentielle, le chef de l’État a la dent dure avec les candidats de La belle alliance populaire. Il attend toujours "l’effet Valls" et ne croit absolument pas en la synthèse que prétend incarner Vincent Peillon. Quant à Benoît Hamon, il lui reconnaît une certaine cohérence, mais juge qu’il ne sera jamais majoritaire.

"La primaire ne suffit pas"

Dans un indiscret, Libération rapporte que pour lui, "la primaire ne suffit pas, c’est ça le sujet." Le chef de l’État attend de connaître celui qui défendra les couleurs du PS pour voir si un ultime rassemblement des gauches est possible. Pris en tenaille entre Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron, le candidat socialiste ne ferait actuellement pas mieux que 5e à l’élection présidentielle.

Hollande, lui, veut encore croire à l’union et au rassemblement. Quitte à remonter sur scène ? Son ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault entretient la politique-fiction en ne fermant pas la porte à un hypothétique retour du président. Mais un tel scénario apparaît bien improbable. 

Primaire à gauche : François Hollande pas convaincu par les candidats
François Hollande attend la fin de la primaire de la gauche pour savoir si un ultime rassemblement est possible entre le PS, Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron / ©maxppp
Ajouter un commentaire