Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : François Hollande tacle Manuel Valls en privé

Si le président de la République s’est montré pour l’instant très discret sur la campagne de la primaire de la gauche et n’a pas indiqué sa préférence pour tel ou tel candidat, en privé, François Hollande parle plus ouvertement. Selon une information du Monde à paraître ce lundi 9 janvier, le chef de l’État est particulièrement sévère à l’égard de son ancien Premier ministre Manuel Valls.

Revue de tacles. François Hollande sort de sa réserve en privé. Selon des proches cités par Le Monde ce lundi, le président de la République se montre critique à l’égard de son ancien Premier ministre. Le chef de l’État juge sévèrement la campagne de Manuel Valls. "Il observe que Valls n’a pas de projet, qu’il tourne en rond. ‘Son projet, c’était de me virer’, c’est ce qu’il dit", confie un proche au quotidien.

Toujours selon Le Monde, le président a "pu mesurer le grand degré de défiance" des militants socialistes à l’encontre de Manuel Valls. Un constat qu’il aurait partagé par SMS avec ces proches à son retour de Corrèze.  Une révélation qui peut étonner alors que l’ancien chef du gouvernement avait assuré sur RTL le 4 janvier dernier qu’il bénéficiait du soutien de François Hollande.

François Hollande distribue bons et mauvais points aux autres candidats de la primaire à gauche

Mais il n’y a pas que Manuel Valls qui soit égratigné par François Hollande. En privé, le chef de l’État y va de son petit commentaire sur les principaux candidats de la primaire de la Belle Alliance Populaire. Si François Hollande déclare qu’il n’est "pas impressionné" par Arnaud Montebourg, il estime à l’inverse que Benoît Hamon a trouvé "la bonne posture". Quant à Vincent Peillon, le président de la République se montre "méprisant" envers le professeur de philosophie comme le rapporte un proche cité par Le Monde.

Qui François Hollande va-t-il soutenir en 2017 ? Le chef de l’État fera-t-il part de son vote publiquement ? Selon un sondage Odaxa daté du mois dernier, 60% des Français souhaitent que le président de la République reste neutre dans cette élection présidentielle. 

Primaire à gauche : François Hollande tacle Manuel Valls en privé
François Hollande se montre sévère à l’égard de la campagne Manuel Valls en privé / ©maxppp
Ajouter un commentaire