Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : Gérard Filoche accuse le PS d'avoir saboté sa candidature

Après le rejet de sa candidature à la primaire de la gauche et de son recours à la Haute Autorité, Gérard Filoche a décidé de contre-attaquer. Il assigne en justice le Parti socialiste, qu’il accuse d’avoir volontairement fait en sorte qu’il n’ait pas ses parrainages.

Si les personnalités politiques sacrifient à la trêve des confiseurs cette semaine, Gérard Filoche, lui, était à pied d’œuvre dès l’aube ce matin. Le candidat recalé de la primaire de la gauche refuse de lâcher le morceau et entend bien forcer judiciairement le parti socialiste à l’accepter parmi les candidats. L’ancien inspecteur du travail, accompagné de Fabien Verdier, autre candidat recalé, s’est rendu au Tribunal de Grande Instance de Paris ce lundi matin pour attaquer en justice le Parti socialiste en espérant être réintégré au processus de la primaire.

Peu de chances en réalité que la justice permette une machine arrière. Gérard Filoche, tout comme Fabien Verdier, n’étant pas parvenus à réunir le nombre de parrainages nécessaires. Après un premier recours rejeté par la Haute autorité ‘’considérant que Gérard Filoche n’a pas recueilli suffisamment de parrainages, dans aucun collège, et qu’il est même loin du compte’’, il ne restait à l’ancien syndicaliste que le tribunal pour plaider sa cause.

‘’Je suis le candidat pour rassembler la gauche !’’

S’il s’accroche autant à sa participation, c’est parce que Gérard Filoche est convaincu que le Parti socialiste a fait en sorte qu’il ne puisse pas participer à la primaire de la gauche. ‘’Ils avaient décidé avant que je ne serais pas candidat, ils l’ont dit avant, donc là en vérité il faut réparer quelque chose d’évident’’, plaide-t-il au micro de LCI à la sortie du Tribunal ce lundi.  ‘’C’est pas le programme de Valls qui va permettre de battre Fillon, c’est pas le programme sortant du quinquennat qui va permettre d’éviter un deuxième tour entre le Pen et les Républicains ! poursuit-il. Donc en vérité ce qu’il faut c’est rassembler la gauche. Je suis le candidat pour ça ! Laissez-moi donc m’exprimer pour ça ! C’est ça que je dis à mon propre parti’’.

Même son de cloche du côté de Fabien Verdier qui assure avoir tout fait dans les règles, lui aussi. ‘’Nous avons déposé nos parrainages le 15 décembre, nous avons respecté les règles dictées par la haute autorité, nous souhaitons que justice soit rendue sur ce point’’, abonde Fabien Verdier. Le tribunal de Grande Instance de Paris devrait rendre son verdict mercredi. 

Gérard Filoche
Gérard Filoche accuse le PS d'avoir saboté sa candidature / ©capture écran LCI
Ajouter un commentaire