Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : Gérard Filoche exclu, il hésite entre Benoît Hamon et Arnaud Montebourg

Dans un entretien à 20 minutes, Gérard Filoche, qui a été exclu de la primaire de la Belle Alliance Populaire se confie sur les idées qu'il aimerait voir défendues et sur le choix de son candidat.

Vaincu. Gérard Filoche et Fabien Verdier ont été déboutés par la justice ce mercredi 28 décembre. Le tribunal de Grande Instance de Paris a recalé les deux candidats, validant ainsi la décision de la Haute Autorité de la primaire. Gérard Filoche et Fabien Verdier sont exclus de la primaire à gauche. Ils devront également payer chacun 3 000 euros au parti socialiste en dédommagement des frais de justice engagés.

Gérard Filoche aurait envisagé de faire appel, mais il l’avoue dans une interview donnée au journal 20 minutes, il n’a pas l’argent pour le faire : "On peut avoir une audience le 31 décembre en appel, mais il faut 10.000 euros de plus. Je ne les ai pas, ce n’est pas raisonnable, je suis une petite souris à côté des éléphants. La procédure m’a déjà coûté à peu près 10.000 euros, en comptant les 3.000 euros de frais de justice du PS que je dois payer." Gérard Filoche ne participera donc pas à la primaire de la gauche mais souhaite toujours défendre ses idées : " Les 32 heures, la hausse du smic à 1.800 euros, la retraite à 60 ans et le salaire maximal fixé à 20 fois le smic, le fait qu’il n’y ait pas plus de 5 % de précaires dans les entreprises, entre autres…"

Gérard Filoche doit choisir entre Benoît Hamon et Arnaud Montebourg

Et pour les défendre, l’ancien inspecteur du travail hésite entre Benoît Hamon et Arnaud Montebourg : "Je vais leur écrire à tous les deux, pour discuter. Ils ont deux éléments en commun très importants à mes yeux : ils sont pour abroger la loi El Khomri, ce qui est absolument central car il s’agit de la loi la plus scandaleuse du quinquennat Hollande, qui écrase cent ans de droit du travail ; et ils sont favorables, en cas de victoire, à un programme commun de gouvernement avec Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot pour faire gagner la gauche."

L’objectif affiché de Gérard Filoche est simple : faire battre Manuel Valls. Il souhaite a tout prix l’échec de l’ancien Premier ministre : "La gauche peut encore gagner si elle évite Manuel Valls, parce qu’avec lui, c’est perdu d’avance. On ne peut pas contrer le programme de Fillon avec celui de Valls. (…) C’est encore faisable s’il y a une mobilisation pour les primaires. Des gens me disent : "Je n’irai pas voter à la primaire car tu n’y es pas." Je leur réponds : "Surtout pas ! " Si j’y allais, c’était pour gagner contre Valls. Donc ceux qui me soutenaient, je les invite à participer massivement à la primaire pour ne pas le laisser passer. " La primaire de la gauche aura lieu les 22 et 29 janvier prochains.

Primaire à gauche : Gérard Filoche exclu, il hésite entre Benoît Hamon et Arnaud Montebourg
Gérard Filoche, candidat exclu de la primaire de la Belle Alliance Populaire, hésite entre Arnaud Montebourg et Benoît Hamon / ©maxppp
Ajouter un commentaire