Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche - Gérard Filoche : "Je ne redoute aucun candidat"

Quelles sont les chances pour Gérard Filoche de remporter la primaire de la gauche ? Interrogé par Non Stop Politique sur ce sujet, l’ancien inspecteur du travail a déclaré qu’il ne craignait pas ses six autres adversaires mais qu’il jouerait le jeu de soutenir l’un des quatre candidats issus de la « gauche socialiste » s’il ne l’emportait pas.

Compétition. Jeudi 1er décembre sonnait le jour de l’ouverture du dépôt des candidatures pour participer à la primaire de la gauche. Si sept candidats – Gérard Filoche, Benoît Hamon, Marie-Noëlle Lienemann, Arnaud Montebourg, François de Rugy, Jean-Luc Bennahmias et Pierre Larrouturou– sont actuellement connus, un pourrait se déclarer très prochainement : Manuel Valls. En effet, suite à la décision de François Hollande de renoncer à se présenter à l’élection présidentielle de 2017, le Premier ministre apparaît comme son légitime successeur.

Mais tout n’est pas joué dans cette primaire de la Belle Alliance populaire. Jeudi, Gérard Filoche a saisi la Haute autorité de la primaire à gauche pour dénoncer le fait qu’on lui mettait des bâtons dans les roues. "Je me bats pour mon légitime droit à l’expression", expliquait-il au micro de Non Stop Politique dénonçant un manque d’accès aux listings de potentiels futurs parrains.

Gérard Filoche prêt à faire une alliance avec Montebourg, Hamon et Lienemann 

En attendant, ce qui importe à Gérard Filoche dans cette primaire, c’est que la "gauche socialiste" sorte vainqueur. D’où l’idée d’une alliance entre certains candidats à la primaire selon l’ancien inspecteur des impôts. "Nous sommes 4 candidats de la gauche socialiste à cette primaire : Marie-Noëlle Lienemann, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg et moi. Je propose depuis des semaines qu’on se rencontre, qu’on fasse des gestes pour montrer qu’on est plus proches les uns des autres et que si l’un d’entre nous gagne et bien ça sera le bon, car c’est dans ces 4 -là qu’il faut choisi et non pas dans la droite du parti socialiste", indique-t-il ajoutant qu’en cas d’échec "il dirait qui soutenir".

Dans un communiqué de presse diffusé ce vendredi, Gérard Filoche a réitéré cet appel à se rassembler. "J'en appelle à Marie-Noëlle Lienemann, à Benoit Hamon, à Arnaud Montebourg, pour qu'on se rencontre et qu'on mette au point une stratégie commune de la gauche socialiste, un « pack des quatre » des maintenant, ensuite nous rencontrerons Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon", écrit-il. 

Pour l’instant, les jeux sont loin d’être faits et Gérard Filoche est bien décidé à faire entendre ses idées dans cette primaire de la gauche. "Je ne redoute aucun des 4 candidats de gauche. Chacun à ses caractéristiques et apporte quelque chose", déclare-t-il à Non Stop Politique.  "Je suis rouge-rose- vert. Moi je suis au cœur de la gauche. (…) Je parle pour les millions de personnes qui travaillent et qui ne reçoivent pas la part des richesses", conclut le socialiste

Primaire à gauche – Gérard Filoche :
Gérard Filoche ne craint pas les six autres adversaires qui sont engagés dans la primaire à gauche / ©maxppp
Ajouter un commentaire