Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : Jean-Luc Bennahmias veut "fermer au moins douze réacteurs nucléaires en France"

La primaire de la gauche est prévue les 22 et 29 janvier 2017. D'ici là, Jean-Luc Bennahmias, candidat à la primaire de la gauche a annoncé vouloir "bouger les lignes".

Ils sont sept candidats déclarés pour la primaire de la gauche qui aura lieu les 22 et 29 janvier. Et parmi-eux, on compte la présence de Jean-Luc Bennahmias, Président du Front démocrate et coprésident de l'Union des démocrates et écologistes (UDE). Invité de France Info vendredi 23 décembre, le candidat souhaite passer aux propositions face à une "droite dure".

Concernant les centrales nucléaires, le Président du Front Démocrate est sans appel : "il faut fermer au moins une douzaine de réacteurs nucléaires en France." Dans la loi sur la transition énergétique : "il est dit que nous passons demain de 75 % de production d'énergie électrique par le nucléaire à 50 %. Pour passer à 50 %, il faudra fermer bien plus que Fessenheim", a-t-il déclaré au micro de France Info.

"Mon parcours politique, ce que j'essaie de faire depuis des années, c'est de faire bouger les lignes politiques, de ne pas être sur de fausses majorités. S'il y a une primaire, c'est pour qu'il y ait des candidats et des candidates", a-t-il annoncé sur France Info.

Valls et le 49.3 : "les gens ont le droit de changer d'avis"

Alors qu'il estime qu'Emmanuel Macron est un "garçon qui paraît tout à fait intelligent", Jean-Luc Bennahmias a aussi souligné l'effort de Manuel Valls sur le 49.3. "Il vient de dire qu'il ne voulait plus de 49.3, les gens ont le droit de changer d'avis. Je suis très content qu'il change d'avis".

Pour le final de la primaire de la gauche, Jean-Luc Bennahmias a affirmé qu'il soutiendra le vainqueur de la primaire : "Je ne conditionnerai pas mon soutien. J'attends un certain nombre de choses, notamment sur les dossiers écologiques, comme l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes".

Primaire à gauche : Jean-Luc Bennahmias veut
La primaire de la gauche est prévue les 22 et 29 janvier 2017. D'ici là, Jean-Luc Bennahmias, candidat à la primaire de la gauche a annoncé vouloir "bouger les lignes". / ©maxppp
Ajouter un commentaire