Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Primaire à gauche – Manuel Valls a essayé d’imposer ses thèmes favoris pour les débats

Les débats de la primaire de la gauche, quatre au total, se tiendront entre la semaine du 12 janvier et l’entre-deux tours. En négociant les thèmes à aborder, Manuel Valls a tenté tant bien que mal d’imposer celui du terrorisme pour faire valoir sa propre expérience.

Le 12 janvier prochain se tiendra le tout premier débat de la primaire de la gauche. Les sept candidats, réunis sur un même plateau télé, se livreront à l’exercice difficile de la confrontation des positions pour marquer leurs différences, tout en devant rester modérés pour ne pas entacher l’indispensable unité de leur camp après la bataille. À droite, les débats avaient régulièrement donné lieux à de violentes échauffourées, notamment à l’encontre de Nicolas Sarkozy. Si les candidats ont promis que l’écologie y prendrait une part nettement plus importante que dans les débats de la droite, il y a un autre sujet que Manuel Valls aurait aimé voir traité à chaque débat.

 ‘’Le représentant de Valls voulait que la question du terrorisme soit abordée à chaque débat ! On voyait bien la combine, traiter le régalien uniquement sous le prisme sécuritaire, mettre en valeur l’ancien ministre de l’Intérieur puis premier ministre qui a géré les attentats…’’, s’agace les proches d’un candidat, cités sous couvert d’anonymat dans le Figaro.

‘’La priorité se situe du côté du social et de l’économie’’

Dans le clan de Vincent Peillon aussi, on s’agace du fait que Manuel Valls mette en avant son expérience pour tenter de se démarquer, quitte à occulter les autres sujets qui préoccupent les électeurs de gauche. ‘’Il s’appuyait sur un sondage qui montrait que les Français sont préoccupés par le terrorisme. Certes. Mais moi je lui ai rappelé que pour les gens de gauche, la priorité se situait du côté du social et de l’économie’’, rétorque, irrité, le porte-parole de Vincent Peillon.

Chez Benoît Hamon, l’agacement est tout aussi palpable. ‘’On ne va pas faire le débat de la primaire de la gauche sur le terrorisme. À un moment donné, il faut présenter un vrai projet de société’’, s’emporte son directeur de campagne. Finalement, les concurrents de Manuel Valls ont obtenu gain de cause, le 12 janvier les thèmes abordés seront l’économie et le social, la République et la laïcité et l’international et l’Europe.

 

Manuel Valls
Manuel Valls a tenté d'imposer le thème du terrorisme à chaque débat / ©maxppp
Ajouter un commentaire