Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
#on en parle
Présidentielle 2017

Primaire à gauche - Manuel Valls : sa campagne ne prend pas

Manuel Valls sera-t-il le grand perdant de cette primaire à gauche ? La question mérite d’être posée quand on sait que l’ancien Premier ministre cumule les difficultés dans sa campagne. Avec les débats, dont le premier se tient ce jeudi 12 janvier, l’ex-chef du gouvernement de François Hollande fera-t-il parviendra-t-il à changer la donne ?

Peine perdue. Thèmes de campagne qui ne prennent pas, meetings annulés, polémiques sur son bilan de chef du gouvernement, les difficultés s’accumulent pour Manuel Valls. Si officiellement, l’ancien maire d’Évry répète que rien n’est encore joué, il doit se rendre à l’évidence,  sa campagne fait un flop. Déjà parce que l’ancien Premier ministre n’attire pas les foules. Lors de son meeting à Clermont-Ferrand, il s’est adressé à une salle à moitié vide et la réunion publique qu’il devait tenir lundi prochain à Rennes a été annulée.  Même sa prestation télé dans l’Emission politique de France 2 n’a pas convaincu. Si Manuel Valls a dû mal à séduire les Français, il rencontre les mêmes difficultés au sein de son propre rang. En dehors de Najat Vallaud Belkacem ou de Jean-Yves Le Drian, l’ancien Premier ministre peine à rassembler d’autres ministres autour de lui.

La stratégie de campagne de Manuel Valls décriée

Ensuite, parce qu’il est coincé entre la défense du bilan de François Hollande dont il fut le chef du gouvernement pendant trois ans et la nécessité de présenter un projet de rupture. Une stratégie qui a ses limites.  En proposant de supprimer l’article 49-3 de la Constitution, le candidat Valls s’est attiré les foudres et les moqueries de tous. Alors que quelques mois plus tôt, il présentait cette loi comme un outil d’efficacité pour faire passer des lois, ce revirement de situation a pénalisé l’élu d’Évry.

Pourtant, l’ancien Premier ministre est l’un des favoris dans cette primaire. L’ex-chef du gouvernement est même en tête des intentions de vote au premier tour chez les sympathisants de gauche et chez les militants socialistes comme l’indiquent les derniers sondages. Alors les résultats feront- ils mentir les sondages ? Manuel Valls se qualifiera-t-il pour le second tour de la primaire voire remportera-t-il le scrutin ? 

Primaire à gauche - Manuel Valls : sa campagne ne prend pas
Manuel Valls rencontre de nombreuses difficultés dans sa campagne pour la primaire de la gauche / ©maxppp
Ajouter un commentaire