Debout le France EELV En Marche Mouvement pour la France Mouvement républicain et citoyen (MRC) Nouvelle Donne Parti chrétien-démocrate Parti écologiste undefined Walwari Les Républicains UDI Parti Socialiste Front National Union des Démocrates et Indépendants MODEM Europe Ecologie Les Verts Nouveau Parti Anticapitaliste Lutte Ouvrière Front de gauche Parti Communiste Parti de Gauche Parti Radical de Gauche Debout la France
Présidentielle 2017

Primaire à gauche : Marie-Noëlle Lienemann se retire et dénonce des pressions de la part du PS

Alors qu’elle vient d’annoncer son retrait de la primaire de la gauche, Marie-Noëlle Lienemann dénonce les pressions exercées par les membres du parti socialiste pour la forcer à se retirer. Elle prévient que le retrait de sa candidature ne la fera pas taire.

Le 5 décembre dernier Marie-Noëlle Lienemann laissait entendre qu’elle pourrait retirer sa candidature à la primaire de la gauche afin de ne pas risquer un éparpillement des voix. Annoncé dans la journée, le retrait de la sénatrice de Paris a confirmé qu’elle ne serait pas candidate dans une interview accordée au Monde. ‘’J’ai décidé de ne pas être candidate à la primaire de la gauche en janvier (…) Je n’ai pas souhaité que ma candidature contribue à l’émiettement des voix’’, annonce-t-elle.

Si elle assure avoir pris sa décision ‘’en toute liberté’’, Marie-Noëlle Lienemann déplore les pressions exercées pour qu’elle retire sa candidature. ‘’J’ai eu des pressions multiples (…) La question des sénatoriales a été évoquée par certains, d’autres m’ont dit qu’il fallait que je me retire parce qu’il y a trop de candidats’’, raconte-t-elle. Malgré la menace du retrait de son investiture pour les prochaines élections sénatoriales, Marie-Noëlle Lienemann entend ne pas renoncer ‘’au combat pour [ses] idées, pour une certaine idée de la France, de la République, du socialisme français et de l’avenir’’.

Marie-Noëlle Lienemann refuse de soutenir Arnaud Montebourg ou Benoît Hamon

En début de semaine, la sénatrice de Paris avait également lancé un appel à Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, tous deux candidats à la primaire de la gauche et proches de sa ligne politique. Interrogée par le Monde, elle rapporte que l’appel est resté lettre morte. ‘’J’ai lancé un appel à Arnaud Montebourg et Benoît Hamon pour leur proposer une candidature unique capable de rassembler largement à gauche et de proposer au pays une voie nouvelle et une politique tournant le dos aux dérives libérales qui ont marqué le quinquennat. Force est de constater qu’à ce jour, ils n’ont pas répondu à mon appel’’.

En réponse ou non au mutisme de ses collègues, Marie-Noëlle Lienemann refuse de soutenir l’un ou l’autre des candidats à la primaire de la gauche. ‘’Je veux garder ma liberté de parole pour pouvoir faire passer des messages. (…) Je dis à Arnaud Montebourg et à Benoît Hamon que l’union est toujours la meilleure des voies. Ne pas être candidate ne rend ni muette, ni inactive et je reste l’infatigable combattante du rassemblement’’, prévient-elle. 

Marie-Noëlle Lienemann
Marie-Noëlle Lienemann dénonce les pressions exercées pour retirer sa candidature / ©maxppp
Ajouter un commentaire